Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Sécurité des transports

Accidentalité routière : données 2017 au 31 octobre

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 novembre 2017 (modifié le 23 novembre 2017)

Tous les indicateurs d’accidentalité ont diminué ce mois-ci par rapport à ceux d’octobre 2016.

Analogie octobre 2016 et octobre 2017

Par rapport à octobre 2016, le nombre de personnes tuées a diminué dans tous les départements sauf dans le Val-d’Oise où il est identique. Quant aux nombres d’accident et de blessés, ils ont augmenté uniquement en Seine-et-Marne, dans les Yvelines et le Val-d’Oise.

Paris, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne sont les seuls départements où les trois indicateurs d’accidentalité ont diminué contrairement, à la Seine-et-Marne les Yvelines et l’Essonne où ils ont tous augmenté. Si les nombres d’accidents et de blessés baissent dans les Hauts-de-Seine et le Val-d’Oise, le nombre de personnes tuées y est en augmentation.

Baromètre de l’accidentalité d’octobre 2017

En octobre : Baisse de la mortalité routière notamment chez les piétons. Depuis le début de l’année, il y a une forte augmentation du nombre de personnes tuées dans la catégorie des automobilistes et des utilisateurs de deux-roues motorisés ; augmentation sensible également chez les cyclistes et les usagers « autres ». Le nombre de seniors tués ainsi que celui des 19-44 ans est en nette augmentation par rapport à l’an dernier sur la même période.

Sur une période de douze mois glissants, le nombre de personne tuées est en augmentation bien que le nombre d’accidents et le nombre de blessés soient en légère diminution.

Malgré un pic de la mortalité en août 2017, la courbe du nombre de personnes tuées tend à diminuer sans pour cela atteindre les seuils de 2016.

Malgré une augmentation au cours de l’hiver 2016-2017, la courbe du nombre de blessés s’est stabilisée jusqu’à amorcer une baisse sensible ces derniers mois.

Plus de deux personnes tuées sur trois le sont en grande couronne bien qu’il y ait moins d’un accident sur quatre. Si près d’un accident sur trois a lieu à Paris, moins de un sur dix est mortel


Baromètres des mois précédents


Télécharger :