Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Sécurité des transports
 

Acteurs et partenaires régionaux

 
 

Acteurs et partenaires régionaux

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 avril 2016 (modifié le 29 mars 2017)

Les acteurs institutionnels

Dans chacun des huit départements franciliens, les Préfets et à PARIS, le Préfet de Police, désignent un membre du corps préfectoral - généralement le Sous-Préfet, Directeur de Cabinet, comme chef de projet sécurité routière afin d’animer et de coordonner la politique de sécurité routière dans le département. Pour ce faire, chaque chef de projet sécurité routière est appuyé par Vous souhaitez organiser une action sécurité routière ? Vous avez besoin d’un renseignement ? Contactez la coordination sécurité routière de votre département (format pdf - 523.9 ko - 14/09/2017) qui mobilise différents acteurs.

  • Services déconcentrés de l’État :

Plusieurs services de l’État sont impliqués dans la lutte contre l’insécurité routière dans chaque département : la directions ou le service des sécurités ainsi que le bureaux de la circulation routière et des permis de conduire de la Préfecture, la Direction Départementale des Territoires - ou, dans les départements de la petite couronne, l’Unité Départementale de la DRIEA Île-de-France, le Parquet, l’Inspection Académique, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale.

  • Conseils départementaux :

Les services des Conseils départementaux chargés de la sécurité routière travaillent en partenariat étroit avec les coordinateurs sécurité routière. Chaque année de nombreuses actions sont proposées et pilotées par les Conseils départementaux, sur les enjeux qui leur sont spécifiques : deux-roues motorisés, jeunes en insertion, éducation routière dans les collèges, connaissance de l’accidentalité,… De plus les Conseils départementaux réalisent chaque année des diagnostics et études sur leurs réseaux routiers qui débouchent sur des projets d’aménagement.

  • Communes :

De nombreuses communes réalisent chaque année des actions locales. La nomination d’élus « correspondants sécurité routière » dans les communes permet de mieux coordonner ces actions et de renforcer la prise en compte de la sécurité routière.

Les forces de l’ordre

Les forces de l’ordre intervenant sur les accidents sont :

  • les policiers des 4 Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) autoroutières franciliennes (CRS Nord, CRS Sud, CRS Ouest, CRS Est) ;
  • les policiers de la Sécurité Publique (DTSP à PARIS et en petite couronne / DDSP en grande couronne) sur les routes nationales, les routes départementales à grande circulation et dans les communes à moyenne et forte densité de population ;
  • les gendarmes des Escadrons Départementaux de Sécurité Routière sur les autoroutes en grande couronne et ceux des Groupements Départementaux sur les routes nationales, les routes départementales à grande circulation et dans les zones rurales et les communes à faible densité de population (<20 000 habitants)
  • les policiers de Police Aux Frontières (PAF) dans l’emprise territoriale des aéroports de PARIS - CHARLES DE GAULLE et d’ORLY.

Les documents produits pour chaque accident corporel :

  • Un procès verbal : document complet, établit par les Forces de l’Ordre, relatant les faîts, permettant de déterminer les conditions de l’accident et les responsabilités de chacun.
  • Une fiche BAAC : Bulletin d’Analyse d’Accident Corporel de la Circulation : document synthétique anonyme regroupant les caractéristiques essentielles relative à l’accident. Clé de voute du système d’information de la Sécurité Routière. Il se compose de 5 parties : caractéristiques de l’accident, lieux de l’accident, véhicules impliqués, usagers impliqués, localisants pour milieu urbain. Son exploitation sert de base aux différentes études accidentologiques menées par les observatoires de sécurité routière.

Le milieu éducatif

L’ensemble des établissement scolaires s’investissent pour donner au continuum éducatif, nouvellement mis en place, une véritable dimension préventive. Expositions, réalisation de bandes dessinées, démonstrations, débats, passage de l’ASSR : les élèves sont véritablement acteurs de leur sécurité

Le milieu professionnel

La CRAMIF agit depuis plusieurs années déjà auprès des entreprises pour les sensibiliser au risque routier et leur apporter une aide au développement des Plans de Prévention du Risque Routier (PPRR).

  • La chambre du commerce et de l’industrie s’est associée aux assises départementales de sécurité routière 2003.
  • Les assurances ont une action permanente dans le domaine de la prévention routière. Par exemple l’association AXA Prévention (partenaire sur de nombreuses actions dans divers domaines : sécurité des enfants en voitures, deux-roues motorisés, prévention alcool au volant en entreprise…) et la MACIF qui mettent à disposition outils pédagogiques et animations pour les événements sécurité routière.
  • De nombreuses entreprises conduisent des actions de prévention pour leurs salariés et s’engagent dans des plans de prévention des risques routiers.

Le milieu associatif

Plusieurs associations agissent localement dans le domaine de la sécurité routière, parmi lesquelles :