Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Sécurité des transports
 

Avant le permis de conduire

La sécurité routière requiert, tout au long du parcours scolaire des élèves, une approche éducative globale garantissant, à travers l’enseignement dans les différentes disciplines, une prise de conscience des dangers de la route et l’acquisition de connaissances et de comportements responsables et adaptés.
 
 
L’attestation d’éducation à la route (AER)
L’attestation d’éducation à la route est organisée pour les élèves présentant une déficience visuelle qui ne leur permet pas de se présenter aux autres épreuves.
 
Les attestations scolaires de sécurité routière de premier et second niveaux (ASSR 1 et 2)
Dans le cadre des enseignements obligatoires, une formation « théorique générale de l’usager » doit permettre aux élèves des classes de 5e, de 3e, et de niveaux correspondants, d’obtenir les ASSR 1 et 2, à la suite d’épreuves organisées chaque année sur l’ensemble du territoire.
 
L’attestation de sécurité routière (ASR)
L’attestation de sécurité routière est prévue pour les jeunes qui ne sont plus scolarisés et qui n’ont pas obtenu l’attestation scolaire de sécurité routière.
 
Brevet de sécurité routière (BSR), catégorie AM du permis de conduire
Le brevet de sécurité routière (BSR) correspond à la catégorie AM du permis de conduire. Il permet de conduire des cyclomoteurs de 50 cm3 maximum ou des quadricycles légers à moteur.
Il s’obtient à la suite d’une formation théorique et d’une formation pratique comportant une phase d’enseignement hors circulation, une phase de conduite sur les voies ouvertes à la circulation et une phase de sensibilisation aux risques.
 
L’attestation de première éducation à la route (APER)
L’attestation de première éducation à la route est passée en fin d’école primaire (CM2).