Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Bâtiments, Construction

Bâtiment résilient au risque d’inondations

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 novembre 2017 (modifié le 8 août 2018)

La DRIEA s’attache à diffuser la culture du risque inondation, et, en particulier, à augmenter la résilience des logements existants.

1° étude cartographique et statistique visant à mesurer le nombre de logements implantés dans les Plus Hautes Eaux connues*.

Estimation de la DRIEA à partir des données des fichiers fonciers.
Comparer avec les chiffre du ministère : cliquez ici

Nombre de logements dans les plus hautes eaux connues
DépartementLogements individuels Logements collectifs Total
Seine-et-Marne
16 500
25 800
42 300
Yvelines
11 400
21 700
33 100
Essonne
11 200
30 300
41 500
Hauts-de-Seine
8 800
144 100
152 900
Seine-Saint-Denis
5 800
22 800
28 600
Val-de-Marne
25 100
120 100
145 200
Val-d’Oise
4 900
5 200
10 100
Total
83 700
370 000
453 700

*Les plus hautes eaux connues (PHEC) sont les limites des zones inondées lors des crues historiques.
Pour en savoir plus sur le zonage des zones inondable : http://www.driee.ile-de-france.deve...

2° L’achèvement de la résilience du cadre bâti au risque d’inondation
Cette étude décrit les origines du concept de résilience, présente les risques naturels en IdF et les pistes pour une résilience urbaine.


Télécharger :