Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Bilan 2016-2020 des agréments bureaux délivrés sur Plaine Commune

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 26 novembre 2021 (modifié le 27 janvier 2022)

Compte tenu du volume important de bureaux agréés sur le territoire de Plaine Commune ces dernières années, une étude a été confiée au Grecam afin de suivre le devenir des projets tertiaires agréés, et mieux appréhender les dynamiques de réalisation des projets. L’analyse menée a ainsi permis d’évaluer les dynamiques de marché à court et moyen termes, et permet d’adapter en conséquence la politique de délivrance des agréments dans ce secteur.

Fin 2020, sur les 59 projets agréés entre 2016 et 2020 :
11 immeubles étaient en cours de chantier pour un total de 277 250 m² (soit 20 % en nombre et 24 % en surface). Sur ces 11 opérations, seul un projet a fait l’objet d’une BEFA (pour 50 % de ces surfaces, soit 5 000 m²),
7 immeubles sont déjà livrés pour un total de 93 539 m² (soit 12 % en nombre et 8,8 % en surface). Seuls 3 programmes ont fait l’objet d’une BEFA.

Les principales communes concernées par un important développement tertiaire sont Saint-Ouen, Saint-Denis et Aubervilliers. Les perspectives sont les suivantes :

  • Saint-Ouen : Les surfaces agréées se situent principalement au niveau de la ZAC des Docks et de la Porte Pouchet. Cette offre, à moyen terme, va s’inscrire dans des secteurs bénéficiant d’une desserte ligne 14 proche et d’une image tertiaire déjà affirmée. Les risques desuroffre s’avèrent donc à l’horizon 2023/2024 assez limités compte tenu du stock vacant de 1re main. Il conviendrait d’être vigilant dans les secteurs moins bien desservis comme le secteur des Puces et Garibaldi, concurrencés par la ZAC des Docks et la Porte de Clichy.
  • Saint-Denis : Une situation de suroffre est à anticiper à court terme. Les difficultés de commercialisation de l’offre de 1re main devraient essentiellement concerner les immeubles les plus éloignés des transports en commun « lourds » (RER B et D). En revanche, les programmations importantes du projet urbain « Lumière de Pleyel » situées à proximité de la future ligne 14 Nord « Saint-Denis Pleyel » devraient, à terme, voir leur commercialisation fluidifiée.
  • Aubervilliers : Le marché d’Aubervilliers risque d’être fortement impacté par un haut volume d’immeubles agréés au regard notamment de son parc marchand encore restreint. La majorité des PC accordés récemment concernent des actifs situés dans la ZAC Canal‑Porte d’Aubervilliers, secteur moins bien desservi.
Pour en savoir plus, consultez le bilan agréments Plaine Commune 2016-2020 (format pdf - 585.2 ko - 26/11/2021)