Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Bilan 2017 de l’action foncière de l’État pour l’aménagement et le logement en Île-de-France

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 août 2018 (modifié le 14 août 2018)

Avec environ 100 000 logements autorisés en 2017, l’Île-de-France confirme la hausse initiée en 2015.

La mobilisation des ressources foncières, tant publiques que privées, est un enjeu important en Île-de-France pour maintenir le rythme de production de logements et rattraper le retard accumulé.

Ce rapport annuel rend compte des moyens engagés durant l’année 2017 par l’État et par ses opérateurs en Ile-de-France en matière d’action foncière, et des résultats obtenus pour l’aménagement et le logement.

  • l’État propriétaire donne l’exemple, sur des sites à très fort enjeu, avec 23 sites cédés ou engagés pour un total de 4300 logements prévus (dont 2000 logements sociaux)
  • Grand Paris Aménagement, qui gère pour l’État 3490 hectares en Île-de-France, a par ailleurs cédé 219 hectares de ce foncier
  • l’’Établissement public foncier d’Île-de-France (EPFIF) a signée 385 conventions d’intervention foncière avec des collectivités (75 % de la population francilienne).

L’action foncière de l’État, par les cessions opérées, l’activité de ses établissements et l’accompagnement de ses services auprès de tous les acteurs franciliens, se poursuit ainsi de manière significative.


Télécharger :