Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Bilan 2019 de l’action foncière de l’État en Île-de-France

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 janvier 2021

La DRIEA a publié le bilan annuel 2019 de l’action foncière de l’État. L’année 2019 restera en Île-de-France une année de forte production, avec plus de 82 000 logements autorisés (contre 89 000 en 2018) et 80 400 logements mis en chantier (83 000 en 2018). Ce résultat reste supérieur à l’objectif de construction de 70 000 logements annuels prévu dans la loi du Grand Paris, malgré une tendance à la baisse observée depuis le début de 2018.
L’année 2020, fortement marquée par la crise sanitaire, marque un net recul avec une baisse estimée à 24 % sur 12 mois glissants.

La connaissance et l’analyse des dynamiques des territoires sont essentielles en ces temps de mutation, les outils s’adaptent et se développent constamment. L’Observatoire régional du foncier d’Île-de-France (ORF), par exemple, révise la définition de ses missions, et les données des valeurs foncières sont désormais en accès libre. En 2019, l’ORF s’est attachée à analyser les mutations du foncier commercial concernant la sous-densité des zones de périphérie et elle poursuit son analyse du marché foncier autour des gares du futur Grand Paris Express (GPE). Enfin, l’ORF actualise son analyse quantitative multi-sources de la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers (ENAF). Par ailleurs, la DRIEA dispose d’un suivi cartographique qui a été renforcé en 2019 par la construction de la base régionale des ZAC (BADORA).

Ce rapport annuel rend compte des moyens engagés durant l’année 2019 par l’État et par ses opérateurs en Île-de-France en matière d’action foncière, et des résultats obtenus pour l’aménagement et le logement.

Bilan 2019 de l’action foncière de l’Etat en IDF (format pdf - 3.2 Mo - 19/01/2021)