Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Bilan 2019 des agréments d’immobilier d’entreprise

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 juin 2020 (modifié le 29 juin 2020)

En 2019, 4,2 millions de m² ont été agréés soit un nombre équivalent à celui comptabilisé en 2018. Il est important de noter que le bilan 2019 intègre des modifications d’agréments délivrés précédemment. Ainsi 41 opérations agréées en 2018 et 16 opérations agréées en 2017 ont été modifiées en 2019. Ces opérations totalisent environ 0,6 million de m² sur 2018 et 0,3 million de m² sur 2017 (toutes typologies confondues).

Après plusieurs années d’augmentation des surfaces agréées de bureaux, on note une stabilisation aux environs de 2,4 millions de m² en 2019. Les surfaces des entrepôts agréés en 2019 ont faiblement augmenté par rapport à 2018 (1,3 millions de m² en 2019, contre 1,1 millions m² en 2018). Quant aux surfaces des autres locaux d’activités agréés en 2019 on observe une inflexion au regard des chiffres de 2018 (0,5 million de m² en 2019 contre 0,7 en 2018).
L’ensemble des chiffres de 2019 reste supérieur à ceux de 2017 après correction des doubles comptes.
57 % des surfaces agréées en 2019 concernent les bureaux, 30 % les entrepôts et 13 % les autres locaux d’activités (équipements, techniques, industriels, scientifiques et d’enseignement).

© DRIEA

En 2019, la tendance de 2018 pour la localisation des bureaux et entrepôts se poursuit

Concernant l’immobilier de bureaux, le constat est le même qu’en 2018, avec une localisation des surfaces de bureaux agréées en 2019q principalement situées sur Paris, les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis et, dans une moindre mesure, dans les Yvelines.

Pour l’immobilier d’entrepôts, les opérations agréées en 2019 sont majoritairement situées dans le Val-d’Oise et la Seine-et-Marne et, de manière plus limitée, en Essonne et en Seine-Saint-Denis.

Les autres locaux d’activités (techniques, industriels, scientifiques et d’enseignement) aggréée, sont quant à eux répartis sur l’ensemble de l’Île-de-France avec une part plus importante dans le Val-d’Oise.

Depuis la mise en place des orientations régionales, une diminution des refus et une augmentation des ajournements est à souligner. En effet, le nombre de dossiers instruits en 2019 (339) a légèrement augmenté par rapport à 2018 (333) et 2017 (294).


Télécharger :