Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Aménagement, Urbanisme
 

Chiffres clés du logement en Île-de-France

Les résultats de cadrage, par département, de la région Ile-de-France, des enquêtes réalisées depuis 2004 et de la base de données gérée par la Cellule Statistique.
 
 

Où se construisent les nouveaux logements en Île-de-France ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 avril 2018 (modifié le 16 avril 2018)

Le schéma régional de l’habitat et de l’hébergement (SRHH) fixe les objectifs à atteindre en matière de production et d’amélioration du parc de logements pour chaque intercommunalité francilienne, dont la Métropole du Grand Paris.
Le préfet d’Île-de-France a arrêté le SRHH le 19 décembre 2017.

En moyenne annuelle, sur la période 2013-2017, le nombre estimé de logements autorisés s’élève à 78745, soit environ 17000 de plus par an que sur la période 2008-2012 et environ 28000 de plus par an que sur la période 2003-2007.

Ce bilan présente les résultats constatés de la production de logements de manière territorialisée, ce qui nécessite de recourir à des données qui ne sont stabilisées qu’à mi-2017 pour l’instant.
Un bilan à fin 2017 sera produit à l’automne 2018.

Ces résultats sont présentés selon les 3 grands territoires de référence identifiés par le SRHH : la Métropole du Grand Paris (MGP), les autres intercommunalités appartenant à l’unité urbaine de Paris, et celles hors de cette unité urbaine.
Entre mi-2016 et mi-2017, les objectifs y sont atteints respectivement à 123%, 138% et 154%.

Pour la MGP, des objectifs seront fixés pour les 12 territoires par le futur plan métropolitain de l’habitat et de l’hébergement (PMHH).
Seuls les volumes sont présentés de manière détaillée.
Pour l’unité urbaine de Paris (hors MGP), 15 intercommunalités sur 16 atteignent leur objectif, et pour la plupart, le dépassent.

En dehors de l’unité urbaine de Paris, les résultats des 10 intercommunalités qui participent pour moitié à l’objectif de ce territoire de référence sont présentés. À mi-2017, chacune atteint son objectif annuel (seules 4 d’entre elles y parvenaient à mi-2016).

Atteinte des objectifs logement par EPCI à mi-2017

L’effort régional est massivement porté par l’unité urbaine de Paris dont la Métropole du Grand Paris, avec une baisse observée par rapport aux douze mois précédents dans la partie sud de l’unité urbaine.

Evolution du nombre de logements autorisés par EPCI


Télécharger :

Chiffres clés des logement et des locaux en Île-de-France

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 juillet 2015 (modifié le 13 septembre 2017)

Ces dépliants présentent, sous forme de tableaux et graphiques, les résultats de cadrage de la région Île-de-France, par département et couronnes, issus des enquêtes réalisées par le Service de l’Observation et des Statistiques du ministère (SOeS) et de la base de données gérée par la Cellule Statistique depuis 2004.

Les données sur la construction neuve, issues de l’application Sit@del2, font figurer le nombre de logements autorisés et commencés (en date de prise en compte jusque 2013, en estimations en date réelle à partir de 2014) ainsi que la surface des locaux autorisés et commencés en date de prise en compte (SHON jusqu’en 2013, surface de plancher à partir de 2014).

Les résultats de l’enquête sur la commercialisation du logement neuf (ECLN) font état du marché régional en détaillant les mises en vente, les ventes et les stocks disponibles des logements collectifs et logements individuels ainsi que leur prix moyen.

Les données sur le parc locatif social au 1er janvier (issues de l’enquête EPLS jusqu’en 2010, du répertoire RPLS à partir de 2011) présentent les principales caractéristiques structurelles et conjoncturelles du parc.

Les données sur la construction de maisons individuelles, introduites à compter de 2014, sont issues des résultats de l’enquête sur le prix des terrains à bâtir (EPTB) ; elles fournissent des informations sur les volumes et surfaces ainsi que sur les coûts moyens des projets

Le logement en Ile-de-France en 2015 (format pdf - 550.3 ko - 05/08/2016)
Le logement en Ile-de-France en 2014 (format pdf - 310.4 ko - 22/07/2015)
Le logement en Ile-de-France en 2013 (format pdf - 217.9 ko - 13/03/2014)
Le logement en Ile-de-France en 2012 (format pdf - 214.3 ko - 28/03/2013)
Le logement en Ile-de-France en 2011 (format pdf - 210.3 ko - 13/03/2012)
Le logement en Ile-de-France en 2010 (format pdf - 110.7 ko - 27/04/2011)
Le logement en Ile-de-France en 2009 (format pdf - 146.9 ko - 08/03/2010)
Le logement en Ile-de-France en 2008 (format pdf - 81.2 ko - 15/04/2009)
Le logement en Ile-de-France en 2007 (format pdf - 147.7 ko - 21/04/2008)
Le logement en Ile-de-France en 2006 (format pdf - 95.9 ko - 12/04/2007)
Le logement en Ile-de-France en 2005 (format pdf - 95.4 ko - 09/06/2006)
Le logement en Ile-de-France en 2004 (format pdf - 76.7 ko - 25/01/2006)

En 2017, l’effort des aménageurs de l’État pour la production de logements reste soutenu en Île-de-France

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 mai 2018

La direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) réalise depuis l’été 2014 une enquête annuelle auprès des principaux aménageurs publics d’Île-de-France.
Cette enquête permet de rendre compte du nombre de logements réalisés chaque année depuis 2010 sur les grandes opérations d’urbanisme, et les prévisions des années suivantes.

Les premiers résultats de cette cinquième enquête concernent uniquement la production dans les opérations portées par les aménageurs relevant de l’État :

  • établissements publics d’aménagement (EPA)
    excepté l’EPA La Défense Seine Arche (remplacé au 1er janvier 2018 par l’établissement public Paris La Défense)
  • et Grand Paris Aménagement (GPAm).
Pour l’année 2017, ces établissements ont permis que près de 7700 logements soient autorisés, soit un résultat un peu inférieur à 2016 (8250 logements environ), mais supérieur à la moyenne sur quatre ans.

Sur la période 2014-2017, une progression de 73% du nombre de logements autorisés (en moyenne annuelle) est observée par rapport à la période 2010-2013, soit environ 7000 logements par an en moyenne contre environ 4000 précédemment.

Les résultats de l’ensemble des autres aménageurs publics locaux sont en cours de consolidation.
Ils devraient conforter les résultats obtenus pour les établissements publics de l’État pour l’année 2017.