Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Professionnels des transports

Conditions d’accès à la profession : l’exigence d’honorabilité professionnelle

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 mai 2012 (modifié le 16 septembre 2016)

L’exigence d’honorabilité professionnelle est une des quatre exigences à respecter pour être inscrite au registre des transporteurs.

Est réputée honorable, au sens de la réglementation des transports, toute personne n’ayant pas fait l’objet de certaines condamnations.

Doivent satisfaire à l’exigence d’honorabilité professionnelle les personnes suivantes :

  • L’entreprise, personne morale,
  • Le commerçant chef d’entreprise individuelle,
  • Les associés et les gérants des sociétés en nom collectif,
  • Les associés commandités et les gérants des sociétés en commandite,
  • Les gérants des sociétés à responsabilité limitée,
  • Le président du conseil d’administration ou les membres du directoire et les directeurs généraux des sociétés anonymes,
  • Le président et les dirigeants des sociétés par actions simplifiées
  • Le gestionnaire de transport.



Les personnes mentionnées ci-dessus peuvent perdre l’honorabilité professionnelle lorsqu’elles ont fait l’objet :

  • soit de plusieurs condamnations mentionnées au bulletin n° 2 du casier judiciaire prononçant une interdiction d’exercer une profession commerciale ou industrielle,
  • soit de plusieurs condamnations mentionnées au bulletin n° 2 du casier judiciaire pour l’un des délits visés à l’article 7 du décret n° 99-752.
  • soit de plusieurs amendes de 3ème, 4ème ou 5ème classes pour des infractions aux règles s’appliquant au transport routier.

Pour plus d’informations, consulter l’article 7 du décret 99-752 du 30 août 1999 modifié