Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Contenu

Contrat de plan État-Région (CPER) 2015-2020 : un avenant pour l’avenir de la région francilienne

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 février 2017 (modifié le 17 mars 2017)

Bernard Cazeneuve Premier ministre, Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales et Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d’Île-de-France, ont signé le 7 février 2017 un avenant au Contrat de Plan État-Région (CPER) 2015-2020 pour la région Île-de-France, en présence de Jean-François Carenco, préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris.

Le CPER fixe les grandes priorités d’investissement en Île-de-France d’ici 2020 (notamment dans les domaines du transport, de l’enseignement supérieur, de la transition écologique et de l’aménagement durable) et les financements que l’État et la région s’engagent à y consacrer.
Ces investissements représentent désormais un montant de 7,4 milliards dont 5,3 dédiés à l’amélioration des transports.

Des projets cofinancés grâce au CPER

  • Démarrage des travaux du Nouveau Grand Paris des transports, pour moderniser et étendre les réseaux de métros, RER, tramways et bus de la métropole
  • Soutien massif aux maires bâtisseurs afin d’équiper les communes d’équipements publics nécessaires à l’implantation de nouveaux logements
  • Déploiement d’un programme de réhabilitation énergétique sur toute la région
  • Inauguration de nouveaux bâtiments universitaires comme le CROUS de Bobigny.

7,4 milliards d’investissements

Cette révision s’accompagne d’une revue à la hausse des engagements, dans l’objectif commun de soutenir l’investissement en Île-de-France.

Le CPER 2015-2020 pour l’Île-de-France représente désormais un montant d’investissements de l’État et de la Région de 7,4 milliards d’euros, dont 3 milliards pour l’État.
Dans cette enveloppe, 5,3 milliards seront consacrés aux transports.

60 millions d’euros supplémentaires pour les transports

L’État et la région ont augmenté de 30 millions d’euros chacun leur investissement pour le réseau routier francilien. Cet investissement supplémentaire permettra :

  • la réalisation d’opérations structurantes pour la fluidité du trafic
    • le contournement routier de l’aéroport Roissy – Charles – de – Gaulle par l’est
    • les aménagements de l’autoroute A86
  • le bouclage du financement d’opérations majeures de transport en commun renforçant le financement des transports du Grand Paris
    • le prolongement d’Éole à l’ouest
    • électrification de la ligne P Paris-Troyes
    • le tram-train Massy – Évry
    • le tramway T9.

Enfin, l’État et la région Île-de-France ont revu leurs engagements interrégionaux, inscrits dans le contrat de plan inter-régional État-régions Vallée de la Seine comme la consolidation du financement de projets-clés pour la mobilité fluviale dans l’ensemble du bassin de la Seine, comme l’écluse de Méricourt.


Pied de page

Site mis à jour le 28 avril 2017
Plan du siteContactez-nousMentions légales | Authentification | Flux RSS