Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports, Routes

Électrification de la ligne Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne) à Troyes et dans le secteur Longueville-Provins

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 novembre 2017

La ligne n°4 entre Paris-Est, Troyes et Belfort (initialement terminus Bâle en Suisse) est électrifiée entre Paris-Est et Gretz en Seine-et-Marne. La liaison Paris-Provins (ligne P) est assurée par des trains Transilien AGC bi-mode et bi-courant ainsi que par des TER Champagne-Ardenne. Cependant les trains Corail à destination de Troyes et au-delà sont tractés par des locomotives diesel qui occasionnent des pics de pollution le long du parcours et notamment au départ de Paris-Est.

Le projet d’électrification vise à améliorer sensiblement les conditions d’exploitation pour tous les types de train : trains express régionaux Grand Est, trains franciliens Transilien et services de fret. Sa réalisation permettra une plus grande fiabilité des matériels roulant par le déploiement d’un nouveau parc, une diminution de la pollution de l’air et des émissions de gaz à effet de serre.

Les travaux comportent principalement des reprises d’installations existantes (poste d’aiguillage de Romilly-sur-Seine) et les travaux d’électrification : installation des poteaux et des caténaires, adaptation de la signalisation, construction d’une sous-station d’alimentation électrique ainsi que la mise au gabarit d’une cinquantaine d’ouvrages d’art (notamment le tunnel des Bouchots en Île-de-France).

Le phasage du projet confirmé par le secrétaire d’État chargé des transports sur le financement du projet a abouti à un protocole de financement signé le 13 septembre 2016 comprenant ;

- une première phase de travaux d’électrification de la section Gretz-Armainvilliers – Nogent-sur-Seine dans l’Aube et de l’antenne Longueville-Provins en Seine-et-Marne complétée par des aménagements anticipant la deuxième phase à Romilly-sur-Seine et Troyes dans l’Aube. Les conditions de réalisation des travaux permettant une mise en service anticipée de cette première phase à fin 2020 et non fin 2021 comme prévue sont en cours d’études ;
- une seconde phase d’électrification de la ligne entre Nogent-sur-Seine et Troyes.

Le projet, inscrit aux CPER (Contrats de Plan État-Région) Grand Est et Île-de-France pour les années 2015-2020, représente un investissement de 320 M€ dont 179M€ pour la phase 1.

Pour en savoir plus :
www.electrificationparistroyes.fr