Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Études, Statistiques, Données cartographiques
 

Études

Tous les documents sont consultables au centre de documentation de la DRIEA. Ceux publiés depuis 2005 sont téléchargeables.
 
 

Actualité

jeudi 8 février 2018
En 2012, un ménage francilien sur dix a changé de logement. La majorité des ménages mobiles s’installent à Paris ou dans un département de petite couronne. La DRIEA, l’INSEE, l’IAU et la DRIHL proposent de répondre aux questions « déménagements » des franciliens.
 
mardi 7 mars 2017
L’Enquête nationale logement de 2013 a permis de mettre en évidence certaines caractéristiques du logement en Île-de-France (statut de l’occupant, confort et taille du logement, secteur locatif, etc.).
 
jeudi 20 octobre 2016
Depuis 2006, le nombre moyen de personnes par ménage s’est stabilisé à 2,3 en Île-de-France et est désormais supérieur à la moyenne de 2,2 des régions.
 
jeudi 3 mars 2016
L’État (Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement - DRIEA) a réalisé avec la Région Île-de-France, et en associant étroitement les partenaires publics et privés concernés, une étude sur les capacités de développement du transport combiné rail-route en Île de-France. Cette étude a permis d’apprécier la situation des infrastructures existantes en matière de plate-formes et terminaux ferroviaires ainsi que de définir un cadre prospectif de développement des sites pouvant accueillir une telle activité de report modal.
 
jeudi 18 février 2016
Un nombre important de projets de développement est en cours de réalisation ou à l’étude sur le secteur nord de l’Île-de-France, engendrant de forts besoins en déplacements. Ils peuvent conduire à une congestion généralisée du réseau routier magistral en 2030, même en tenant compte des investissements engagés en matière d’infrastructures ferroviaires. Ces besoins ne pourront être satisfaits qu’en envisageant une politique tout aussi ambitieuse de limitation de l’usage du mode routier et une diversification des pratiques vers des modes plus efficients en termes d’usage de l’espace public dont la ressource est limitée.