Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Sécurité des transports

Examens du permis de conduire en Île-de-France : bilan 2014

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 mai 2015 (modifié le 18 août 2017)

En 2014, les 219 inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière (cible 2014), répartis dans les 8 bureaux d’éducation routière d’Île-de-France ont examiné 228 077 candidats en épreuves théoriques du permis de conduire et 276 471 candidats en épreuves pratiques (dont 81% en B, 15% en moto et 4% en poids lourd).

Les candidats au permis de conduire des 1 875 écoles de conduite d’Île-de-France ont été évalués dans l’un des 83 centres d’examen du permis de conduire de la région, dont 19 centres théoriques, 44 centres B, 8 centres moto et 9 centres PL.

Les résultats cumulés de l’Île-de-France à l’Épreuve Théorique générale du permis de conduire (ETG) en 2014 ont progressé de 1,9 pt par rapport à l’année 2013, contre + 1,0 pt pour le territoire national. Les résultats franciliens restent supérieurs de 6,3 pts à la moyenne nationale contre 5,4 pts l’année précédente.

Télécharger le bilan :

En Île-de-France, 15 377 permis de conduire ont été obtenus en 2014 via la filière de l’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC), contre 14 545 l’année précédente, soit une hausse de près de 6 %. A contrario, la proportion de permis délivrés en AAC, par rapport au nombre total de permis B délivrés, est de 11,8 %, contre 12,3 % en 2013.

La désaffection du public, d’année en année, pour ce mode d’apprentissage, qui touche chacun des départements franciliens, hormis la Seine-et-Marne cette année, pèse entre autres sur les taux de réussite à l’examen ; les candidats ayant bénéficié de cette formation obtenant en moyenne 74,4 % de réussite en première présentation, contre 55,6 % pour les non AAC.

La conduite supervisée, indépendante de l’AAC, a été mise en place en juin 2010. Elle permet aux élèves conducteurs âgés de 18 ans minimum, de conduire avec un accompagnateur avant tout passage pratique de l’examen du permis de conduire en catégorie B, ou après échec à cette épreuve. En 2014, dans cette filière, 5 513 examens ont eu lieu et 3 527 permis ont été délivrés.