Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Brèves
 

Grand Prix national du paysage 2015 : Appel à candidatures

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 mars 2015

Le Grand Prix national du Paysage

À travers le Grand Prix national du Paysage, le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (MEDDE) a pour objectif de valoriser une démarche paysagère innovante à l’échelle d’un territoire.

Celle-ci doit avoir donné lieu à des réalisations concrètes en France ou en zone transfrontalière. La démarche récompensée doit être le fruit d’une collaboration étroite entre une maîtrise d’ouvrage porteuse d’une volonté territoriale ambitieuse et une équipe de maîtrise d’œuvre inventive et créative dans laquelle le rôle du paysagiste est central et prépondérant.

La démarche lauréate et ses réalisations devront être exemplaires tant par les résultats obtenus que par leur mise en œuvre. Elles témoigneront d’une avancée particulièrement remarquable dans la manière d’aborder l’aménagement du territoire et de prendre en compte les caractéristiques, les ressources naturelles, les atouts territoriaux et les spécificités paysagères locales. Elles se montreront novatrices en termes de solutions proposées et seront susceptibles d’initier de nouvelles façons de penser le territoire à partir du paysage.

L’édition 2015 du Grand Prix national du Paysage

Le Grand Prix national du Paysage 2015 sera remis par la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. Une mention spéciale Paysage de la transition énergétique et de la croissance verte pourra être décernée par le jury pour valoriser un projet exemplaire et particulièrement innovant dans ce domaine.

Le jury apportera une attention particulière :

  • au caractère original, innovant et créatif de la démarche ;
  • à la capacité à faire émerger de nouveaux usages et à changer de façon positive le regard et la relation des populations à leurs paysages et à leur cadre de vie ;
  • à la prise en compte des aspirations des populations ;
  • à la pertinence du projet au regard de sa pérennité ;
  • à la qualité du dialogue et de la concertation entre maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre. Ce qui implique :
    • l ’ambition et la précision de la commande formulée par une maîtrise d’ouvrage dotée d’une vision dynamique et prospective de son territoire envisagé comme support de projet local ,
    • et la pertinence de la réponse apportée par la maîtrise d’œuvre et la singularité de l’approche et de la réflexion paysagiste à l’œuvre ;
  • à la capacité à prendre en compte les enjeux actuels d’un développement durable solidaire et équilibré des territoires et à s’adapter au contexte local.

Pour en savoir plus sur le site internet du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Grand-Prix-national-du-paysage,42455.html