Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Informations agents
 

Infos Direction du 14/10/2020 : Covid-19/ vigilance - mesures télétravail

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 14 octobre 2020

Face à l’accélération de la propagation du Covid-19 en Ile-de-France, le Gouvernement a placé Paris et les trois départements de petite couronne en "zone d’alerte renforcée et maximale". Cette décision emporte une série de restrictions sanitaires qui ont été annoncées par le préfet de police s’agissant des activités et pratiques sociales : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/covid-19-passage-en-alerte-maximale-paris-et-petite-couronne-le-05102020

Renforçons notre vigilance sur le respect strict des gestes barrière

Dans ce contexte, à la DRIEA, en dépit des contraintes pour chacune et chacun d’entre nous, nous devons maintenir la plus grande vigilance quant au respect strict et continu des consignes sanitaires. Nous ne devons pas relâcher l’effort. Le port du masque, la distanciation physique de 1 mètre, l’hygiène très régulière des mains tout au long de la journée, l’aération toutes les 3 heures minimum des bureaux et des salles de réunion, le fonctionnement en brigades lorsque l’activité le permet, revêtent une importance primordiale. Nous devons également continuer de privilégier autant que possible les réunions en distanciel, et tout particulièrement lorsque sont conviées à participer des personnes extérieures au service. Les moments conviviaux restent non autorisés à la DRIEA. Quant aux repas, il n’est possible à titre dérogatoire de déjeuner dans les bureaux que si l’on y est seul, donc jamais en commun. Il n’est possible de déjeuner en commun que dans le cadre de la restauration collective qui fait l’objet de mesures de protection spécifiques (désinfection continue, distanciation physique assurée).

Nous devons toutes et tous maintenir notre vigilance et respecter les gestes barrière dans le cadre professionnel mais aussi hors de ce cadre lorsque le collectif de travail est concerné.

Pour rappel, une foire aux questions est à votre disposition sur le site intranet de la DRIEA (accès avec et sans VPN). Vous y retrouverez notamment les dernières consignes des autorités sanitaires, la procédure à suivre si vous êtes diagnostiqué Covid-19 ou identifié comme cas contact. Les consignes sanitaires propres à la DRIEA sont accessibles ici.

Possibilités de recours accru au télétravail dans le contexte sanitaire dégradé

Compte tenu de l’aggravation de la situation sanitaire en Ile-de-France et du relèvement du niveau d’alerte à "renforcé et maximal", afin de limiter l’affluence dans les transports en commun et la présence dans les bureaux et les espaces partagés, un recours accru au télétravail est recommandé lorsque les missions le permettent et dès lors que cela est conciliable avec les nécessités de service.
A la DRIEA, en application des consignes du Premier ministre et du secrétariat général du pôle ministériel qui mettaient fin au système dérogatoire du télétravail (absence d’autorisation individuelle formalisée), nous avons engagé mi-septembre une campagne de recensement des demandes en matière de télétravail.
Pendant les périodes où nous serons placés en zone d’alerte renforcée et maximale, indépendamment de la quotité de télétravail que vous aurez demandée et sans qu’il soit nécessaire de modifier votre demande, vous pourrez être autorisé à exercer en télétravail jusqu’à 3 jours par semaine, si cela est conciliable avec les nécessités de service et en accord avec votre supérieur hiérarchique. Les agents qui exercent sur des missions qui peuvent être télétravaillées mais n’ont pas exprimé à ce jour de demande d’autorisation de télétravail, sont invités à le faire en raison du contexte sanitaire. Les modalités d’organisation du travail durant cette période d’alerte nécessiteront une programmation hebdomadaire de la situation au sein des équipes (présentiel, télétravail, autre) qui prenne en compte l’ensemble des contraintes de votre collectif de travail, comme cela a été le cas lors du déconfinement.

Les personnes affectées de facteurs de vulnérabilité ainsi que les agents qui sans être eux-mêmes à risque vivent au domicile d’une personne considérée comme vulnérable (sur avis médical du médecin traitant de la personne vulnérable) bénéficient, sur avis médical, de dérogations à la limite de 3 jours télétravaillés par semaine. Les personnes vulnérables au sens du décret du 29 août 2020, disposant d’un certificat d’isolement délivré par leur médecin traitant, exercent leurs missions en télétravail ou sont placées, lorsque le télétravail n’est pas possible, en autorisation spéciale d’absence (ASA). Votre hiérarchie est sensibilisée à l’attention particulière à porter aux personnes concernées et maintenir le lien.

Les parents d’enfants dont les classes ou les établissements d’accueil seraient fermés sur justificatif ainsi que les agents placés à l’isolement sont placés en télétravail ou en autorisation spéciale d’absence si leur activité ne se prête pas au travail à distance.

Les flexibilités horaires dérogatoires au règlement intérieur demeurent en vigueur de manière à éviter l’affluence dans les transports en commun aux périodes de pointe du matin et du soir.

Le dispositif d’accompagnement des agents, mis en place durant le confinement par le service social régional, reste activé et à votre disposition.

La situation sanitaire reste très évolutive, ces consignes et orientations pourront être complétées en fonction des décisions gouvernementales.

Dans l’intérêt de la santé de tous et dans l’intérêt du service public, renforçons notre vigilance dans l’application de l’ensemble des mesures de prévention !

#COVID19 - Les gestes barrières et la distanciation sociale plus que jamais indispensables
#COVID19 - Les gestes barrières et la distanciation sociale plus que jamais indispensables
  • Se laver très régulièrement les mains
  • Respecter une distance d’au moins un mètre
  • Porter un masque quand c’est obligatoire ou quand la distance ne peut être respectée