Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Brèves
 

La construction de logements en Île-de-France : Note de conjoncture trimestrielle de septembre 2018

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 novembre 2018

Selon les dernières estimations en date réelle, le nombre de logements autorisés en Île-de-France au cours des douze derniers mois (octobre 2017 à septembre 2018) s’élève à 93 900, soit 6,4 % de moins que sur les douze mois précédents (octobre 2016 à septembre 2017). Dans le même temps, 81 200 nouveaux logements ont été mis en chantier, soit une augmentation de 2,5 % par rapport aux douze mois précédents.

Les tendances sur les douze derniers mois sont très légèrement amplifiées en Île-de-France par rapport à la moyenne nationale, tant pour les autorisations (- 6,4 % contre - 5,8 % pour 470 700 logements) que pour les ouvertures de chantiers (+ 2,5 % contre + 1,6 % pour 419 700 logements).

Les trois départements de petite couronne enregistrent une augmentation du nombre de permis autorisés (+ 9,2 %) : l’évolution dans le Val-de-Marne est supérieure à 21 %. En revanche, les autorisations de permis de construire diminuent à Paris (- 24,7 %) ainsi qu’en grande couronne : l’évolution moyenne y est de - 17,8 %, mais elle atteint - 38,3 % dans le Val d’Oise, et avoisine - 12 % dans les autres départements.

Quatre départements franciliens connaissent une augmentation du nombre de logements mis en chantier ; l’augmentation la plus forte a lieu en Seine-et-Marne (+ 25 %), elle atteint environ 12 % dans les Yvelines et le Val-de-Marne, et 3,2 % dans le Val d’Oise. L’Essonne, les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis enregistrent une diminution (entre - 3,4 % et 6,6 %), et la baisse la plus forte concerne Paris (- 18,4 %).

Sur le territoire de la Métropole du Grand Paris, les évolutions sont à l’inverse de la moyenne régionale : les autorisations augmentent de 5,4 % (53 000 logements) tandis que les mises en chantier diminuent de 1,9 % (43 000 logements).