Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Brèves
 

La construction de logements en Île-de-France : Note de conjoncture trimestrielle de octobre 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 octobre 2020

Le nombre de logements autorisés et commencés en Île-de-France comme au niveau national a fortement été impacté par le confinement lié à la lutte contre le Covid-19. L’évolution des indicateurs présentés à la suite reflète l’impact de cet évènement sur l’activité de la construction. Selon les dernières estimations en date réelle, le nombre de logements autorisés en Île-de-France au cours des douze derniers mois (août 2019 à juillet 2020) s’élève à 65 900, soit 25,4 % de moins que sur les douze mois précédents (août 2019 à juillet 2018). Dans le même temps, 71 500 nouveaux logements ont été mis en chantier, soit un volume en baisse (- 13,2%) par rapport à celui des douze mois précédents.

L’impact à la baisse au niveau régional est plus marqué que la moyenne nationale que ce soit pour les autorisations sur les douze derniers mois (- 12,1 %, soit 394 100 logements), ou les mises en chantier (374 700 logements ont été mis en chantier, soit - 8,4 %). La petite couronne, avec - 31,6 % sur douze mois, enregistre une baisse encore plus nette du nombre de permis autorisés que la grande couronne (- 16,3 %).

Au niveau départemental, seule la Seine-et-Marne affiche une hausse du nombre de permis autorisés avec + 8,7 %, tandis que tous les autres départements enregistrent une diminution du nombre de logements mis en chantier allant de - 0,5 % dans le Val-de-Marne à - 26,4 % dans l’Essonne.

Sur le territoire de la Métropole du Grand Paris (MGP), les autorisations diminuent fortement (- 31,8 % sur 12 mois pour 35 740 logements) tandis que les mises en chantier résistent un peu mieux (- 10,1 % pour 41 690 logements).


Télécharger :