Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Bâtiments, Construction

La DRIEA poursuit sa mission en Chine

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 mars 2011 (modifié le 4 juillet 2011)

wuhan

Au centre de la Chine, Wuhan est une ville de 9 millions d’habitants, dans une agglomération de 16 millions. A 1000 km, soit 3 heures d’avion ou de TGV, de plus d’un milliard de chinois, sa localisation lui confère des atouts et des responsabilités fortes en matière de développement durable. Elle a d’ailleurs été désignée par le gouvernement chinois comme agglomération pilote de l’application de l’accord développement urbain durable (DUD) passé entre les gouvernements français et chinois. Voir localisation de Wuhan

La mission réalisée du 20 au 28 février dernier avait deux objectifs :

  • l’émergence du projet aménagement et transport sur Wuhan et l’expérience francilienne A la suite de l’atelier de stratégie urbaine durable sur le lac Liangzi de novembre 2011, la ville de Wuhan a été désignée par la province du Hubei comme l’interlocuteur de la DRIEA pour monter ce projet d’aménagement et transport. C’est dans ce cadre que les outils d’aménagement et de transport développés en Ile de France par la DRIEA, Sirius et Modus, ont été présentés aux autorités de la ville de Wuhan par la mission pilotée par Pierre Mayet, le président d’Urba 2000, auquel sont associés des représentants de Thalès et d’Egis.
  • l’émergence d’un @d aménagement durable chinois En octobre dernier, lors du voyage-formation d’une délégation chinoise de haut niveau, la demande d’établissement d’un @d chinois a été formulée par le représentant du ministère chinois de l’habitat et de la planification urbaine et rurale. A l’occasion de cette mission de février, et à la demande du co-président du COPIL de l’accord DUD, Yves Cousquer, une proposition de démarche concrète de mise en œuvre de cet outil a été discutée à Pékin avec un représentant de ce ministère (Mohurd). Ces deux développements seront soumis prochainement au COPIL français de l’accord DUD.