Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

La répartition des emplois en Île-de-France : un élément à prendre en compte pour améliorer les conditions de déplacement

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 février 2017 (modifié le 6 février 2017)

Ce rapport prolonge le bilan des études de trafic à l’horizon 2030 pour le Grand Paris Express publié en 2012 par la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement de l’État (DRIEA).
Ces études avaient montré que l’offre nouvelle de services de transport en commun permettrait d’améliorer la desserte du territoire mais ne suffirait pas à résoudre tous les problèmes de déplacement en Île-de-France.

Le présent rapport rend compte des tests réalisés sur la répartition des emplois.
Ils ont permis de mesurer l’effet du rapprochement domicile-travail à partir de scénarios socio-démographiques faiblement différenciés. L’horizon retenu est 2030, en cohérence avec le Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF) et l’horizon de mise en service de l’ensemble des projets du « Nouveau Grand Paris » (modernisation des réseaux existants / prolongation de certaines lignes et création de lignes nouvelles).

Cette étude prospective a été réalisée avec le modèle de déplacements MODUS mis au point et géré par la DRIEA. Celui-ci a permis de quantifier l’évolution de la demande de déplacement à l’heure de pointe du matin entre les deux scénarios à l’horizon 2030. Les principaux résultats mettent en évidence qu’un scénario qui amorcerait un début de rééquilibrage de la répartition d’emplois serait bénéfique pour les usagers des transports et le cadre de vie des Franciliens, grâce à la diminution des distances parcourues mais aussi grâce à une meilleure utilisation des infrastructures à l’heure de pointe, avec un déchargement des sections très utilisées (allègement de trafic sur l’autoroute A4 en direction de Paris et sur le RER A dans Paris en direction de La Défense par exemple) et un rechargement des sections moins utilisées voire sous-utilisées.


Télécharger :

  • La répartition des emplois en Île-de-France : Un élément à prendre en compte pour améliorer les conditions de déplacement  (format pdf - 16.4 Mo - 01/02/2017)Par la réalisation de cette étude, la DRIEA IF (Direction régionale interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement) s’est interrogée sur l’impact possible de la répartition des emplois en Île-de-France sur les conditions de déplacement. Ce rapport prolonge le bilan des études de trafic à l’horizon 2030 pour le Grand Paris Express, publié en 2012 par la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement de l’État. Ces études avaient montré que l’offre nouvelle de services de transport en commun permettrait d’améliorer la desserte du territoire mais ne suffirait pas à résoudre tous les problèmes de déplacement en Île-de-France. Le présent rapport rend compte des tests de sensibilité de la demande de déplacement réalisés sur la répartition des emplois.Temps de téléchargement estimé : 4 min 28 s (512 K), 2 min 14 s (1024 K), 1 min 7 s (2 M), 26 s (5 M).