Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

La trame viaire du coeur de l’agglomération

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 septembre 2014 (modifié le 15 décembre 2014)

L’étude sur la trame viaire du cœur d’agglomération, engagée mi 2012, a été réalisée par l’APUR (Atelier Parisien d’Urbanisme) avec plusieurs partenaires : la DRIEA, la SGP (Société du Grand Paris), les Conseils Généraux du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis, la Ville de Paris, et avec le soutien du Conseil Général des Hauts-de-Seine et du STIF (Syndicat des transports d’Île-de-France).

  Phase 1 : diagnostic partagé

Inscrite au programme partenarial de l’Apur, cette étude a pour objectif de construire un diagnostic partagé et une vision cohérente des espaces publics sur l’ensemble du cœur de l’agglomération avec les principaux acteurs de sa transformation. La première phase de l’étude s’est achevée au printemps 2013 par le rendu du diagnostic et des enjeux.

Télécharger :
La trame viaire du coeur de l’agglomération - Chapitres 1 et 2 (format pdf - 45.9 Mo - 15/12/2014) Chapitre 1 : Mise en perspective historique : évolution du rôle des tracés dans l’armature urbaine Chapitre 2 : Caractéristiques physiques de la trame viaire actuelle
La trame viaire du coeur de l’agglomération - Chapitres 5 à 7 et premières pistes d’évolution (format pdf - 63.9 Mo - 15/12/2014) Chapitre 5 : Cadre urbain et centralités Chapitre 6 : Un coeur d’agglomération en mutation : projets urbains et projets de transport Chapitre 7 : Accessibilité et rabattement aux gares existantes et futures du RGPE Premières pistes d’évolution

  Phases 2-3 : vers une vision stratégique et prospective

Ce diagnostic est complété en 2014 par une proposition de trame viaire hiérarchisée et par l’identification des manques et des dysfonctionnements de celle-ci.

La hiérarchie retenue identifie quatre niveaux de voiries : les voies du réseau magistral et voies rapides, puis les voies majeures, généralement d’anciennes routes nationales et voies La trame viaire du coeur de l'agglomération - vers une vision stratégique et prospectiveroyales, remarquables par leur histoire et leur continuité, les voies structurantes secondaires qui établissent des continuités d’importance intercommunales et les voies locales assurant des fonctions de proximité.

L’étude explore la possibilité de transformer certaines portions de voies rapides en boulevards urbains. Elle met également l’accent sur le renforcement des continuités des différentes voies : voies majeures, notamment entre les départements et à certaines portes de Paris ; voies structurantes secondaires en rocade ; et certaines voies locales, par exemple au niveau des boucles de la Marne. Plus généralement, le traitement de l’espace public (trottoirs, traitement de la chaussée, mobilier urbain, traversées, pistes cyclables) et du cadre urbain sont présentés comme des éléments clés. L’étude met également en avant le réinvestissement des voies par les transports en commun de surface.

Un travail avec les partenaires a permis de réaliser une revue des projets routiers en cours, à l’étude, ou identifiés à titre prospectif. Ceux-ci ont par ailleurs été mis en regard des grands secteurs d’aménagement.

L’étude est complétée par la tenue de quatre ateliers, sur la logistique, le rabattement aux gares, le réseau magistral et les boulevards urbains.

Télécharger :
La trame viaire du coeur de l’agglomération - Phases 2 et 3 (format pdf - 42.6 Mo - 15/12/2014) Construction d’une trame viaire hiérarchisée Identification des manques et des dysfonctionnements Mise en perspective des secteurs en développement et des enjeux de liaisons
Pour en savoir plus sur le site de l’APUR :