Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports, Routes

Lancement des 8 ateliers territoriaux citoyens en Île-de-France

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 octobre 2017 (modifié le 16 novembre 2017)

Dans le cadres des Assises nationales de la mobilité lancées le 19 septembre dernier par le Premier ministre et la ministre chargée des Transports, un volet des Assises, dénommé Ateliers territoriaux, ont débuté en Île-de-France le 25 octobre.

6 thématiques sont développées lors de cette concertation

  • l’environnement (mobilités plus propres)
  • le numérique (mobilités plus connectées)
  • les fractures sociales et territoriales (mobilités plus solidaires)
  • l’intermodalité (mobilités plus intermodales)
  • la sécurité et la sûreté (mobilités plus sûres)
  • la gouvernance et le financement (mobilités plus soutenables)

Les Ateliers territoriaux en Île-de-France

Un volet des Assises, dénommé Ateliers territoriaux, consiste en une concertation dans les territoires afin de débattre directement avec la population sur les besoins de mobilité et leurs évolutions.

Les résultats de ces concertations feront l’objet d’une synthèse des propositions formulées. Celles-ci seront ensuite mises en débat auprès des autorités organisatrices de transport, et des collectivités, régions comme agglomérations. Ces ateliers ont pour but d’apporter leur contribution à la définition d’une politique renouvelée au plus près des besoins des usagers et des populations, qui répond aux enjeux de transition énergétique, valorise les innovations technologiques et tient compte des restrictions budgétaires.

En Île-de-France, huit réunions publiques sont prévues (une par département), appelées Ateliers territoriaux. Chaque Atelier est organisé sous la responsabilité du Préfet de département. Les inscriptions aux différents ateliers se font sur les sites des préfectures organisatrices.

Retrouvez ci-dessous la liste des ateliers territoriaux publics par département ainsi que leurs thématiques associées :

Calendrier des ateliers dans les départements
Préfectures Dates Lieux Thématiques
Val-de-Marne (94) 25/10/2017 à 18h30 Préfecture de département Plus intermodales
Plus propres
Seine-Saint-Denis (93) 30/10/2017 à 19h Préfecture de département Plus solidaires
Plus sûres
Essonne (91) 06/11/2017 à 19h Préfecture de département Plus intermodales
Plus solidaires
Hauts-de-Seine (92) 07/11/2017 à 18h Préfecture de département Plus connectées
Plus propres
Yvelines (78) 08/11/2017 à 18h École nationale d’architecture à Versailles Plus solidaires
Plus connectées
Val d’Oise (95) 09/11/2017 à 19h Préfecture de département Plus intermodales
Plus connectées
Seine-et-Marne (77) 13/11/2017 à 18h30 Préfecture de département Plus intermodales
Plus solidaires
Paris (75) 14/11/2017 à 19h Salle municipale du 10e arrondissement Plus soutenables
Plus propres

Les Assises nationales de la mobilité visent à identifier les besoins et les attentes prioritaires des citoyens sur le thème du transport dans la vie quotidienne. Pour cela, les usagers sont conviés à participer soit en se déplaçant lors d’un atelier soit en participant à la grande consultation web.

1er Atelier dans le Val-de-Marne

Le premier des huit ateliers territoriaux prévus en Île-de-France s’est déroulé dans le Val-de-Marne (94) le mercredi 25 octobre. Organisé par Laurent Prévost, préfet du Val-de-Marne, cet atelier a structuré le débat autour de 2 des thèmes prévus dans les Assises, à savoir, des mobilités plus intermodales et des mobilités plus propres.

Près de 40 citoyens se sont rendus à cet atelier pour échanger sur leur quotidien et leur mobilité. Constitués en groupes de 6, les participants ont pu confronter leur point de vue sur les transports, la mobilité, et, ensemble, trouver des idées et propositions à faire remonter.

Atelier territorial Mobilité Evry

2ème Atelier en Seine-saint-Denis

Le deuxième des ateliers territoriaux d’Île-de-France a eu lieu à la préfecture de Saint Denis le 30 octobre. L’atelier, organisé par Pierre-André Durand, préfet du département de Seine-Saint-Denis (93), a animé le débat autour des mobilités plus sûres et plus solidaires.
Une vingtaine de citoyens se sont rendus à la préfecture pour ce débat participatif.

3ème Atelier dans l’Essonne

Une centaine de personnes se sont rendus à l’atelier territorial d’Evry, organisé par la Préfecture de l’Essonne (91). Les citoyens ont débattu sur les thématiques des modalités plus intermodales et plus solidaires.
Retrouvez ci-dessous certaines propositions émanant de cet atelier :

  • améliorer la desserte des quartiers prioritaires de la politique de la ville par des services de navettes ;
  • mieux desservir les secteurs enclavés qui se trouvent hors grands axes RER (exemples cités : Étiolles et Soisy-sur-Seine en rive droite de la Seine) ;
  • développer des transports à la demande aux heures tardives ;
  • développer l’offre les dimanches et jours fériés (lignes de bus) ;
  • encourager le soutien de bénévoles pour faciliter les déplacements des personnes âgées ou handicapées ;
  • développer les pistes cyclables, notamment pour accéder aux gares ; aménager des parkings à vélos sécurisés, installer des casiers à vêtements ;
  • introduire la gratuité totale dans les transports en commun ;
  • développer le covoiturage ainsi que les véhicules propres, en leur réservant des voies dédiées ; introduire un péage urbain pour les autres véhicules ;
  • développer le télétravail.

Atelier territorial Mobilité Evry

4ème Atelier dans les Hauts-de-Seine

L’atelier territorial des Hauts-de-Seine (92) s’est tenu le 7 novembre à la Préfecture de Nanterre, introduit par Vincent Breton, secrétaire général de la préfecture. Une quarantaine de personnes ont débattu autour des thématiques plus connectées et plus propres.

Propositions principales pour des mobilités plus propres :

  • des demandes pour accélérer le développement du vélo, notamment électrique : voies dédiées, voies express, vélos partagées, parcs de stationnement…. Réalisation de schémas de vélo supra-communal pour une meilleure cohérence des circulations ;
  • meilleur prise en compte des enjeux de franchissement de la Seine pour les mobilités actives ;
  • le développement de nouveaux services/outils pour les mobilités actives (consignes, indemnités kilométriques par les entreprises, vélos en partage…) ;
  • développement du covoiturage par le biais d’outils numériques mais aussi par l’implication plus forte des entreprises. Développement des taxis partagés et du covoiturage de proximité dans le cadre de pratiques solidaires.

Propositions principales pour des mobilité plus connectées :

  • open data des données des transporteurs dans une optique de développement d’outils d’information en temps réel des meilleurs options de mobilités possibles ;
  • l’amélioration des réseaux de communication le long des routes et des TC afin que les outils soient utilisables au bon moment ;
  • l’utilisation des outils pour suivre le trafic routier et mieux orienter les véhicules afin d’éviter les congestions ;
  • accompagnement du développement des véhicules autonomes. 

Atelier territorial Mobilité Nanterre

5ème Atelier dans les Yvelines

Le 8 novembre, Serge Morvan, Préfet des Yvelines (78), a ouvert le 5ème atelier territorial d’Île-de-France, au sein de l’École nationale supérieure d’Architecture de Versailles.
Cet atelier s’articulait autour des mobilités plus connectées et plus solidaires, où une quarantaine de citoyens se sont retrouvés pour débattre en vue de la future loi d’orientation sur les mobilités.

Atelier territorial Mobilité Versailles

6ème Atelier dans le Val-d’Oise

Une soixantaine de citoyens sont venus débattre des mobilités plus connectées et plus intermodales à la Préfecture du Val-d’Oise (95), le 9 novembre.

Principales propositions émanant de l’atelier :

  • développer l’intermodalité entre les gares routières et ferroviaires ;
  • développer les voies en site propre pour les vélos et les bus ;
  • proposer un service à haute fréquence de bus et de dessertes aux points d’accès des autoroutes ;
  • développer les pistes cyclables dans les agglomérations ;
  • aménager des parkings à vélos sécurisés sur la voie publique et dans les résidences ;
  • accroître le nombre d’espaces réservés aux vélos dans les rames de RER ;
  • développer les gares de la ligne 17 dans le Val-d’Oise ;
  • développer des bateaux-bus sur l’Oise ;
  • poursuivre la construction de zones de partage pour le co-voiturage et multiplier les accès à des locations de voitures, notamment électriques ;
  • mettre en ligne, des services publics de desserte à la demande dans les zones peu denses ;
  • développer le 4G et informer les usagers des transports collectifs sur le trafic en temps réel ;
  • mettre en place un système d’alerte anti-agression disponible sur smartphone ;
  • favoriser la communication institutionnelle sur les innovations des starts-up ;
  • mettre en place un bulletin dématérialisé pour signaler les retards aux employeurs de manière plus officielle que par l’envoi de SMS ;
  • décaler certains horaires de travail pour limiter les effets de congestion dus aux migrations pendulaires ;
  • limiter les trajets domicile-travail en développant le télétravail ou le travail en zone de coworking un à deux jours par semaine.

Atelier territorial Mobilité Cergy

7ème Atelier en Seine-et-Marne

L’atelier territorial a réuni à la préfecture de Melun (77), 70 personnes : citoyens, élus, assistants parlementaires, membres de réseaux associatifs, chefs d’entreprise, agents de l’État…

Lancé par Béatrice Abollivier, préfète de Seine-et-Marne, les participants ont pu débattre autour des mobilités plus solidaires et plus intermodales. Le premier axe visait une réflexion pour réduire les fractures sociales et territoriales, et la seconde, afin de mieux articuler les offres de transport dans le département.

De nombreuses pistes d’actions ont émergé des ateliers :

  • développer les aires de co-voiturages, notamment en utilisant les parkings de grandes surfaces ou de zones d’activités ;
  • mettre en place des formations sur la mobilité et l’intermodalité pour apprendre aux citoyens à se déplacer ;
  • développer le télétravail dans les maisons de services publics ;
  • rendre véritablement accessibles les transports, notamment les lignes de bus ;
  • favoriser l’accès aux pôles gare pour les vélos avec dispositif de véligo ;
  • réutiliser les voies fluviales ;
  • rentabiliser et valoriser le temps de transport ;
  • organiser des dessertes en bus pour une même destination (courses, cimetière … ).

Atelier territorial Melun

8ème Atelier à Paris

Le 14 novembre, le dernier atelier territorial d’Île-de-France s’est déroulé à la salle municipale du 10ème arrondissement de Paris (75), présidé par François Ravier, préfet, secrétaire général de la préfecture. Près de 60 personnes sont venues débattre autour des mobilités plus propres et plus soutenables.

L’atelier a permis de rappeler que les Parisiens ont une durée quotidienne moyenne de transport de 1h34, et que 32 % de leurs déplacements sont effectués en transports collectifs. Ce qui a conduit, par la suite, les participants d’échanger sur leurs expériences d’usagers des transports. Le point majoritairement soulevé relève des questions de mobilité qui devraient être traitées de manière plus globale et intégrée et sans opposition des différents usagers car le cycliste, par exemple, peut également être piéton, automobiliste et utilisateur de transports en commun.

Atelier territorial Paris

Pour contribuer à cette démarche, rendez-vous sur le site internet dédié :