Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Informations agents
 

Le DRIE@nouvelles vous accompagne - n°9

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 mai 2020

Le covid-19

Actualités des services et des missions

Guillaume Tremblin et Alexis Jaillet du service de la connaissance, des études et de la prospective (SCEP) ont étudié l’impact de différents scénarios de déconfinement sur les transports en Ile-de-France.

L’objectif de ce travail réalisé en temps de crise sanitaire visait à produire des indicateurs quantitatifs permettant d’éclairer la décision publique sur les leviers à actionner et sur la mise en cohérence de l’offre avec la demande en transports en commun (TC) au moment du déconfinement à partir du 11 mai.

Le modèle régional multimodal MODUS de la DRIEA-IF, simule les flux déplacements qui sont émis et attirés depuis et vers des zones géographiques, à l’heure de pointe du matin pour l’horizon actuel ou des horizons futurs. MODUS est développé et entretenu en régie par le département prospective aménagement transport (DPAT), au sein du service de la connaissance, des études et de la prospective (SCEP).

Des hypothèses ont été choisies en entrée des scénarios, elles résident dans la modulation de taux d’activités habituelles pour les différentes catégories d’usagers et de motifs de déplacement. L’ensemble est décliné au travers de 2 scénarios de reprise de demande de transport et de report modal (vers le mode routier ou la marche et le vélo) plus ou moins intenses. Ces hypothèses permettent de capter, de manière approchée les évolutions estimées des comportements des usagers et de l’activité par rapport à une situation normale. L’ensemble des résultats reste bien sûr soumis à des incertitudes très fortes. L’outil MODUS est destiné à un fonctionnement à l’équilibre et n’est pas construit comme un outil de gestion de crise. Toutefois, son emploi au travers de cet exercice permet d’en tirer des enseignements très intéressants.

Les résultats montrent que, selon les hypothèses prises, les scénarios choisis conduisent à une baisse comprise entre 35 et 75 % de la demande sur les TC. Les scénarios de report modal depuis les TC vers les autres modes de transport induisent une croissance importante de la demande en vélo sur les portées moyennes entre 6 h et 10 h du matin. Quant aux déplacements individuels en véhicules, d’après les différents scénarios étudiés, la circulation sur le réseau routier est estimée comme restant globalement plus fluide qu’une situation d’avant le confinement.

L’impact prévisionnel de la création de pistes cyclables temporaires a également été estimé. La restriction du nombre de voies ouvertes aux automobilistes entraîne des reports d’itinéraires qui sont pris en compte dans la simulation. À l’échelle régionale, les impacts de ces pistes cyclables restent relativement modestes, la situation du réseau restant très proche d’un scénario comparable sans pistes temporaires.

Laurence Vernant, responsable du bureau de gestion administrative budgétaire et comptable (BGABEC) au sein du service planification aménagement et foncier (SPAF) répond à nos questions sur la reprise du travail sur site.

Les 4 agents du BGABEC en autorisation spéciale d’absence (ASA) depuis le début du confinement ont à présent repris le travail en présentiel, quels ont été les premiers ressentis de cette reprise ?

Le premier jour a permis de se retrouver avec une certaine appréhension, notamment concernant la contrainte des transports en commun. Sur le site Miollis, dès l’entrée, nous avons constaté une signalétique renforcée (marquage au sol) pour indiquer les circuits à emprunter et ainsi éviter de se croiser. De retour, nous adoptons de nouvelles habitudes : respect de gestes barrière, port du masque et lorsque nous devons travailler en collectif, nous privilégions également les distances.

Les missions du bureau sont axées sur la gestion administrative, budgétaire et comptable. Pendant le confinement, les secrétaires, gestionnaires courrier et comptable n’avaient pas les moyens de télétravailler. Cependant, pendant le confinement, au moyen de contacts téléphoniques réguliers, nous nous sommes organisés pour la reprise du travail. En fonction des contraintes du service et de chacun, nous avons élaboré des tableaux préparatoires, procédures… afin de traiter les urgences et priorités.

Comment s’est organisé le déconfinement au 11 mai ?

La reprise en présentiel a permis de rattraper, en majorité, les retards accumulés pendant le confinement, notamment dans la gestion des courriers et la gestion comptable.

Les courriers “confinés” au SPAF ont donc été traités, dispatchés et enregistrés sur le logiciel « Post-Office ». Les dossiers ont été archivés également sur le réseau du service, utile à tous notamment au retour du confinement.

En ce qui concerne la gestion budgétaire et comptable, durant le confinement, en télétravail, j’ai pu assurer le lien avec les services métiers et le bureau des marchés du SG. Ces échanges, par mail et téléphoniques, m’ont permis de récolter toutes les pièces des opérations programmées sur la gestion 2020. Ces pièces sont nécessaires à la préparation des dossiers pour l’engagement.
Aussi, dès son retour, pour les dossiers complets relatifs aux divers BOPs gérés par le SPAF, la gestionnaire comptable a saisi les demandes d’engagement et de paiement sur « chorus formulaire ».
En conséquence, sur le BOP 135 UTAH, les opérations de la DRIEA siège ont pu être engagées par le CPCM. De ce fait, 58 % des crédits reçu ont été consommés rapidement sur ce BOP et 40 % sur le BOP 135-CAUA.
Des dossiers de paiement ont également été traités, à hauteur de 48 % des crédits reçus. Ils sont en cours de règlement.
Ainsi, la reprise suit son cours et le retard se résorbe.

Un dernier mot pour conclure sur cette reprise ?

L’ambiance du travail est positive et les semaines intenses. Chacun dit que « ça fait du bien de retravailler » et est content de se retrouver sur site.
Les collègues, restés en télétravail, s’engagent à dire leur envie de nous y retrouver bientôt. Pour conclure, seules les plantes restées confinées dans les bureaux ont manquées de vigueur !

Les bonnes pratiques du télétravail et la reprise du travail en présentiel

Le CMVRH propose un “kit” complet pour accompagner la phase de post-confinement.

Ce kit se décompose en 3 volets :

  • tirer les enseignements de la période de confinement
  • recréer les conditions favorables à la cohésion d’équipe lors du déconfinement
  • organiser le travail à court et moyen terme et préparer l’après.

Pour chaque volet, une fiche pratique et de nombreux conseils et outils. Le tout dans une présentation nouvelle, simple et agréable.

RH

  • mondedommagementnavigo.com vous permet d’obtenir le remboursement de votre Navigo pour le mois d’avril et 10 jours de mai.
  • Les formations à distance du CVRH de Paris pour les concours et examens de septembre.
  • Les mesures exceptionnelles de la MGEN
  • Les BRH de proximité restent à votre écoute
    • DRIEA /SG (Secrétariat Général) sg.driea-if@developpement-durable.gouv.fr
    • UD75/MAPL (Mission d’Appui au Pilotage Local) mapl.udea75.driea-if@developpement-durable.gouv.fr
    • UD92/MAPL (Mission Appui au Pilotage Local) mapl.ud92.driea-if@developpement-durable.gouv.fr
    • UD93/BRL/CRH (Conseil Ressources Humaines) crh.brl.ud93.driea-if@developpement-durable.gouv.fr
    • UD94/D (Direction) d.ud94.driea-if@developpement-durable.gouv.fr
    • DiRIF (Secrétariat Général délégué) sg-dirif.driea-if@developpement-durable.gouv.fr

Ressources

Toujours à votre écoute :

  • chaque assistante sociale du service social régional est joignable sur son téléphone portable professionnel
  • notre psychologue clinicienne est également joignable par courriel (karine.perrier@developpement-durable.gouv.fr)
  • de même que la plateforme de psychologues (du travail et cliniciens) Pros-Consult, 7 jours sur 7 au 0 805 235 60.

Et si on en profitait pour se cultiver un peu plus ?

Le coin des enfants et des parents

Nos déplacements

Le port du masque est devenu obligatoire dans les transports en commun. Un masque tissu réutilisable est mis à disposition des abonnés Navigo par Île-de-France Mobilités sur présentation de leur passe. Renseignements dans votre gare habituelle.

 Coronavirus : protégeons-nous les uns les autres
Coronavirus : protégeons-nous les uns les autres
  • Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter
  • Éviter de se toucher le visage
  • Respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres
  • Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades
  • En complément de ces gestes, porter un masque quand la distance d’un mètre ne peut être respectée.