Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Le Marché de l’Immobilier d’Entreprise en Île-de-France - Juin 2018

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 9 juillet 2018 (modifié le 11 juillet 2018)

Pour la deuxième année, la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement d’Île-de-France (DRIEA) publie des indicateurs de référence sur le marché de l’immobilier de bureaux en Île-de-France. La DRIEA a souhaité atteindre les objectifs suivants :

  • permettre une meilleure compréhension des mécanismes à l’œuvre, et de leurs conséquences en matière d’aménagement du territoire ;
  • anticiper les fluctuations du marché de l’immobilier d’entreprise ;
  • enrichir le dialogue entre l’État, les collectivités locales et les professionnels.

L’analyse menée fait ressortir les grands enjeux suivants.

Fin 2017, la surface totale de bureaux en chantier dépassait le seuil des 2 millions de m², soit un niveau proche de celui atteint avant la crise financière de 2008. Cette même année, les livraisons ont dépassé 1,1 million de m² grâce, notamment, à l’importance des restructurations.

La vacance durable connaît une augmentation préoccupante  ; elle approche les 28 % en Essonne et en Seine et Marne. Il existe dans le même temps un déficit paradoxal de l’offre de grade A sur certains secteurs notamment sur le secteur du Quartier Central des Affaires.

La demande placée des dix dernières années se concentre sur les principaux pôles de bureaux reconnus par les investisseurs, sur Paris et certains secteurs des Hauts-de-Seine. Cette concentration s’observe également pour les bureaux actuellement disponibles (3,36 millions de m²) et pour les projets en attente de lancement (2,1 millions de m²).

Cette dynamique, dont les volumes en jeu incitent à une certaine prudence, accentue les déséquilibres habitat/emploi. Elle interpelle quant au positionnement concurrentiel des futures gares du Grand Paris, qui doivent accompagner un développement plus polycentrique porté par le schéma directeur de la Région Île-de-France (SDRIF).


Télécharger :