Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Les délaissés d’infrastructures autoroutières en Seine-saint-Denis

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 juillet 2019

La Direction régionale et interdépartementale de l’aménagement et de l’équipement (DRIEA) a réalisé une étude relative aux délaissés des infrastructures autoroutières en Seine-Saint-Denis qui associe un état des lieux des différentes configurations rencontrées dans ce département à un travail d’analyse comparative pour illustrer les possibilités d’aménagement des abords d’autoroutes.

La Seine-Saint-Denis est un territoire largement marqué par les infrastructures, qu’elles soient routières ou ferroviaires. À leurs abords, sont présentes des emprises acquises pour leur réalisation, formant de multiples délaissés fonciers. La valorisation de ces espaces constitue une opportunité pour développer des projets répondant aux besoins des territoires et pouvant être le support d’autres usages, transitoires ou pérennes, au service des habitants. L’étude réalisée a permis de définir une typologie d’usages possibles de ces délaissés, selon leurs caractéristiques passées au crible d’une grille d’analyse. Ainsi, les délaissés pourraient avoir quatre types de fonctions :

  • un rôle fonctionnel : l’installation d’équipements ou de zones dédiées à certaines activités ;
  • un rôle environnemental : la mise en place de couloirs ou continuités écologiques comme support de la biodiversité ;
  • un rôle "pédagogique" : certains projets d’installations, artistiques par exemple, permettent de souligner l’omniprésence des infrastructures dans le paysage urbain et donc de les y intégrer ;
  • un rôle d’institutionnalisation de l’informel : notamment l’autorisation explicite d’apposer des fresques ou graffitis.
Typologie des parcelles du ministère de l'écologie aux abords des autoroutes en Seine-Saint-Denis en grand format (nouvelle fenêtre)
Typologie des parcelles du ministère de l’écologie aux abords des autoroutes en Seine-Saint-Denis

Dans le cadre de ce travail, et en lien avec la démarche sur les "routes du futur du Grand Paris" portée par le forum métropolitain du Grand Paris, l’Unité départementale de Seine-Saint-Denis de la DRIEA pourra accompagner les initiatives et les projets de valorisation de tels délaissés. À ce titre, les contraintes liées à la mise en œuvre des projets, en particulier les attentes formulées par la direction des routes de la DRIEA (DiRIF), sont rappelées dans les grandes lignes.


Télécharger :