Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Bâtiments, Construction

Les matériaux de construction biosourcés et géosourcés en Île-de-France

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 14 janvier 2020 (modifié le 28 janvier 2020)

Concourant significativement au stockage de carbone atmosphérique ainsi qu’à la préservation des ressources naturelles, l’utilisation des matériaux biosourcés est encouragée par les pouvoirs publics, notamment depuis la loi de transition énergétique pour la croissance verte (Loi no 2015‑992 du 17 août 2015, article 5).

Sur environ 2 % du territoire métropolitain, la région abrite 18 % de la population et 20 % de l’activité de construction de bâtiments en France. Les enjeux régionaux sont donc bien plus des enjeux de consommation que de production de matériaux biosourcés.
La région a une capacité de prescription sans équivalent avec un tiers des architectes de la métropole.
Les filières d’entreprises de construction sont, en comparaison, faiblement développées.

Les principaux matériaux biosourcés et géosourcés franciliens (non-exhaustif) :

  • Le bois
    Contrairement aux idées reçues, l’Île-de-France n’est pas moins boisée que la moyenne française. Cependant, compte-tenu de la faible quantité de bois d’œuvre que produit la région, sa principale richesse réside dans le grand nombre de prescripteurs (bureaux d’études et architectes) qui se trouvent sur son territoire.
  • Le chanvre
    L’Île-de-France est une grande région de cultures en rotation et le chanvre s’y adapte bien. Ces dix dernières années, cette culture s’est fortement développée et exploite aujourd’hui une surface de plus de 2 000 ha.
    La région possède également deux centres de première transformation, Gatichanvre en Essonne et Planète Chanvre en Seine-et-Marne.
  • La paille
    Grâce à sa production céréalière importante, la région présente un potentiel de construction en paille de 26 000 maisons individuelles par an.
Les matériaux biosourcés sont issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale : bois, chanvre, paille, ouate de cellulose, textiles recyclés, balles de céréales, miscanthus, liège, etc.

Les matériaux géosourcés sont issus de ressources minérales :terre crue, pierre sèche.

Leurs applications dans le bâtiment sont multiples : structure, isolants, mortiers et bétons, matériaux composites plastiques, ou encore dans la chimie du bâtiment (peinture, colles…).

À consulter également

Télécharger :