Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Bâtiments, Construction

Contenu

 

Matériaux et filières

Les réductions de consommation d’énergie des bâtiments au cours de leur durée de service sont de plus en plus efficaces. Par conséquent, la part d’énergie nécessaire à leur construction devient peu à peu la source la plus importante de consommation d’énergie et d’émission de gaz à effet de serre. L’utilisation de matériaux biosourcés constitue un moyen efficace de réduire ce poste car ils sont faiblement émissifs en CO2.

Les deux principaux matériaux bio-sourcés qui font l’objet de l’attention de la DRIEA sont le bois et le chanvre. La DRIEA reste néanmoins attentive au développement d’autres matériaux comme le miscanthus, le lin.

Rôle de la DRIEA

  • Intervenir dans des conférences
  • Participer à des groupes de travail et réseaux professionnels
  • Représenter l’État dans les conseils d’administration des interprofessions
  • Mener des études
 
 
Le bois
Léger et solide, c’est le matériau de construction par excellence. Son usage pour les charpentes, les menuiseries et les parquets est évident pour tous. En revanche, on y pense pas assez souvent pour les autres éléments d’œuvre généralement réalisés en béton ou en métal (structure, planchers, façades, etc..).
 
Le chanvre
En construction, il est utilisé comme isolant (fibres) et pour des cloisonnements (bétons de chanvre).
 
Utilisations dans le domaine de la rénovation
Le bois apporte de la solidité aux structures sans les alourdir. Le chanvre isole les murs anciens sans entraver la circulation de l’humidité. Ces deux matériaux sont bien adaptés pour rénover les bâtiments.
 
Concours national d’architecture « bâtiments biosourcés » : trois projets d’étudiants en écoles d’architecture franciliennes lauréats
Lors de la remise des prix du concours national d’architecture « bâtiments biosourcés », le 22 mars 2016, organisé par les ministères de l’environnement, du logement et de la culture, et le soutien de KARIBATI, trois projets d’étudiants d’écoles d’architecture franciliennes ont été récompensés sur sept prix décernés.
 
Le label "Bâtiment biosourcé" : un outil pour développer l’écoconstruction en Île-de-France
Le label « bâtiment biosourcé » (arrêté du 19 décembre 2012) a été conçu pour permettre aux maîtres d’ouvrage qui le souhaitent de prescrire aux maîtres d’œuvre la réalisation de bâtiments comprenant une part substantielle de matériaux biosourcés, sans brider la créativité des concepteurs ou imposer des normes locales. La DRIEA présente au travers de cette brochure les avantages de ces matériaux et vise à démontrer la faisabilité de leur utilisation dans la construction en Île-de-France.
 
Verre mixte coloré : recyclage et comportement pouzzolanique
Ce document (en anglais seulement) traite de l’utilisation du verre mixte en remplacement de ciment qui présente une alternative aux voies de recyclage déjà existantes. Il évalue le comportement pouzzolanique du verre de recyclage d’une large gamme de tailles de particules de verre. Un article en français synthétise cette étude.
Édition juin 2011
 
 

Pied de page

Site mis à jour le 16 août 2017
Plan du siteContactez-nousMentions légales | Authentification | Flux RSS