Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Mobilisation du foncier public 2015 : l’Île-de-France représente 50 % des résultats nationaux

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 24 février 2016

Début janvier 2016, la DRIEA a préparé, pour le compte du préfet de région, le bilan francilien sur la mobilisation du foncier public. Celui-ci a été transmis au président de la Commission nationale de l’aménagement, de l’urbanisme et du foncier (CNAUF), et a alimenté le rapport national.
Par son volume d’opération, l’Île-de-France pèse lourdement dans la mobilisation du foncier public : 50 % des résultats nationaux.

En Île-de-France, la DRIEA est un acteur majeur de cette politique publique, qu’il s’agisse des directions territoriales lors de la phase de discussion avec les élus sur les programmes de logement à développer, ou qu’il s’agisse du service de l’aménagement pour animer le réseau d’acteurs et fournir au préfet de région une vision globale sur ce sujet (état d’avancement, analyse et propositions).
Ces actions sont menées en lien étroit avec les services territoriaux du Budget : les directions régionale et départementales des finances publiques (DRFiP et DDFiP).

Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’Habitat durable, et Christian Eckert, Secrétaire d’État chargé du Budget, ont reçu, le 17 février 2016, Thierry Repentin, Président de la CNAUF. Il leur a remis et présenté le deuxième rapport annuel de la CNAUF sur la mobilisation du foncier public.

Ce rapport annuel, exigence de la loi du 18 janvier 2013, fait le bilan de l’année précédente et propose des pistes d’amélioration de la mise en œuvre de la mobilisation du foncier public.