Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Nouveaux logements en Île-de-France : le rythme de production reste soutenu mais les efforts sont inégalement répartis

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 octobre 2015

Le comité régional de l’habitat et de l’hébergement s’est réuni en séance plénière le 2 juillet 2015 sous la coprésidence de Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional d’Île-de-France et de Jean-François Carenco, préfet de la région d’Île-de-France.

À cette occasion, la direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) a présenté le bilan provisoire de la territorialisation des objectifs logement (TOL) pour l’année 2014.

Produire annuellement de 70 000 nouveaux logements est une nécessité pour répondre aux besoins des franciliens.

La DRIEA établit chaque année le bilan de la production de logements sur la région, par département et dans chacun des bassins infra-départementaux définis pour répartir territorialement l’objectif de production régionale.

Atteinte des objectifs logement par bassins TOL  en grand format (nouvelle fenêtre)
Atteinte des objectifs logement par bassins TOL
Cliquer sur l’image pour l’agrandir


Cette analyse est un élément indispensable pour le suivi du plan de mobilisation pour l’aménagement et le logement en île-de-France et des dynamiques en place, dans la durée.

En moyenne sur cinq ans, les estimations montrent que l’objectif régional annuel de production de 70 000 logements est atteint à 96 % pour les logements autorisés et à 81 % pour les logements commencés.

Ces résultats sont très largement supérieurs à ceux de la période 2004-2010.
Les chiffres ci-dessous sont réactualisés en regard du bilan provisoire de juillet 2014 : la grande couronne y contribue fortement, avec des autorisations estimées à 104 % de l’objectif, Paris atteignant 97 % et la petite couronne 87 % de leurs objectifs.

Pour chacun des 38 bassins infra-départementaux, dénommés « bassins TOL », les dynamiques locales ont été établies sur la base des permis de construire autorisés [1] et cartographiés. Ces données ont été stabilisées pour l’établissement du bilan 2014 définitif.

[1Sit@del2 en date réelle (extraction du 28/08/2015)


Télécharger :