Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Sécurité des transports

Opération de contrôles coordonnés contre la pollution des véhicules de transport routier

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 septembre 2018 (modifié le 25 septembre 2018)

A l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air le 19 septembre 2018, François de Rugy, Ministre de la Transition écologique et solidaire, et Elisabeth Borne, Ministre des transports, sont venus soutenir une importante opération de contrôle des systèmes de dépollution des véhicules lourds menée par les contrôleurs des transports terrestres de la DRIEA et les motards de la Préfecture de Police.

François de Rugy, Ministre de la Transition écologique et solidaire et Élisabeth Borne, Ministre chargée des Transports, ont souhaité, soutenir l’engagement des huit contrôleurs des transports terrestres et des fonctionnaires de Police qui se sont mobilisés sur cette opération. Ils saluent ainsi le fort engagement des services de contrôle dans sa lutte contre la fraude aux dispositifs anti-pollution, pratique déloyale en termes de concurrence et incivique en portant atteinte à l’environnement et à la santé de la population.

Tweet de François de Rugy, ministre d'État de la Transition Écologique et solidaire sur la Journée de l'Air.

Contrôle spécifique au respect du dispositif Ad-blue

Les véhicules dotés de la technologie dite « Ad-Blue » (Euro V et Euro VI) ont des performances environnementales sans commune mesure avec les générations précédentes de poids lourds, dès lors que les dispositifs anti-pollution ne sont pas neutralisés pour réaliser d’hypothétiques gains sur les opérations de transport (achat d’Ad-Blue, puissance du moteur…). Lorsque les systèmes de dépollution fonctionnent, l’essentiel des émissions polluants est transformé et devient inoffensif pour la santé et l’environnement.

Intensification des actions de lutte contre la fraude aux dispositifs anti-pollution

La fraude aux dispositifs anti-pollution, dont le système de réduction catalytique sélective (RCS) communément appelé « système AdBlue® », est en pleine expansion. Cette constatation a été faite en France comme par nos partenaires européens. Il s’agit d’une fraude majeure en termes d’impacts sur l’environnement et sur la santé des populations, mais également un délit parce qu’elle porte atteinte à toute la profession du transport routier.