Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Plaine Commune - Quel développement tertiaire à venir et quelle cohérence territoriale pour l’accueillir ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 août 2019 (modifié le 22 octobre 2019)

Pour accompagner l’élaboration et la mise en œuvre du plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) de Plaine Commune, la DRIEA a réalisé cette étude relative à l’identification de points de vigilance et des bonnes pratiques afin de formuler certaines recommandations en termes de développement des bureaux et de cohérence territoriale interne.
Cette étude, qui replace l’Établissement public territorial (EPT) Plaine Commune dans le système urbain et économique régional, a été annexée à l’avis de l’État, signé par le préfet de la Seine-Saint-Denis sur le PLUi de Plaine Commune.

L’établissement public territorial (EPT) de Plaine Commune, centralité majeure du Grand Paris, prévoit un développement urbain considérable à horizon 2030, en lien avec l’accueil d’opérations et d’équipements de très grande ampleur, tels que le village olympique et paralympique ou encore le Grand Paris Express.

Après une longue période de réparation et de « rattrapage » de la désindustrialisation, le territoire de Plaine Commune est entré dans une nouvelle phase de construction urbaine, davantage axée sur la qualité de vie, mais prévoyant également un développement très ambitieux, et notamment la réalisation de 1,7 millions de m² de bureaux, soit l’équivalent de la moitié du pôle de La Défense.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) en cours d’élaboration, document qui va fixer les grandes orientations et règles urbaines pour les années à venir, une telle accélération du développement tertiaire doit être solidement préparée. À défaut, les risques de sur-offre sont réels, dans un contexte régional concurrentiel, marqué par une importante vacance structurelle, correspondant à des locaux longtemps inoccupés et qui ne seront pas remis naturellement sur le marché.

Afin d’accompagner la réussite du projet porté par le territoire, cette étude replace l’EPT dans le système urbain et économique régional et formule certaines recommandations, notamment en termes d’outils de suivi et de pilotage du développement des bureaux. En particulier, un observatoire des équilibres habitat-emploi pourra être mis en place.