Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Bâtiments, Construction

Plan de rénovation énergétique : lancement de la concertation régionale

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 janvier 2018

Sous l’égide du Préfet de la région d‘Île-de-France et le patronage des deux coordinateurs nationaux Monsieur Alain Maugard et Madame la députée Marjolaine Meynier-Millefer, la DRIEA, la DRIHL et l’Ademe Île-de-France ont lancé le 19 janvier la concertation régionale du plan de rénovation énergétique en présence des acteurs de la rénovation de la filière professionnelle.

Lancée le 24 novembre dernier par Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire, et Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires, la concertation publique du plan de rénovation énergétique doit permettre d’atteindre les objectifs définis par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (TECV) et s’inscrit dans le cadre du Plan Climat et de la Stratégie logement du gouvernement.

De même que pour le Plan de mobilisation pour l’aménagement et le logement, qui a su mobiliser l’ensemble des acteurs franciliens de la construction, de par leur mobilisation et leur engagement, les échéances en termes de rénovation énergétique obligent à faire vite. Elles nécessitent d’actionner tous les leviers possibles avec toutes les parties prenantes de la construction et de la rénovation (collectivités territoriales, opérateurs, services de l’État, fédérations professionnelles, associations de consommateurs, associations environnementales,) et le grand public.

Cette concertation a donc pour objectif d’emporter la mobilisation de l’ensemble des acteurs dans une perspective d’efficacité et de résultats.

Des enjeux franciliens majeurs

  • Réduire la consommation énergétique du parc de bâtiment existant, résidentiel et tertiaire, qui représente en effet 45 % de la consommation d’énergie en France. La facture énergétique annuelle des bâtiments franciliens est de plus de 13 milliards d’euros (dont 8 milliards pour les logements).
  • Réduire les dépenses des ménages dédiées aux services énergétiques et lutter contre la précarité énergétique.
  • Réaffecter les dépenses d’énergie vers le secteur de l’entretien du bâtiment serait une source de création d’emplois locaux (travaux d’isolation, entretien et maintenance d’équipements performants, etc.). La facture énergétique annuelle des bâtiments franciliens est de plus de 13 milliards d’euros dont 8 milliards pour les seuls logements. Les besoins énergétiques de la région sont donc aujourd’hui satisfaits par des importations d’énergie sans retombées économiques territoriales.

Retour sur cette concertation régionale

La première étape de cette concertation régionale, co-animée par la DRIEA, a réuni l’ensemble des acteurs de la rénovation énergétique, à savoir : institutionnels, fédérations du bâtiment, professionnels de l’immobilier, plateformes de la rénovation, associations pour la qualité de la construction.

Cette première étape de concertation, riche en échanges, démontre que le Plan Rénovation s’inscrit dans la continuité des dynamiques en cours depuis cinq ans. Elle permet ainsi de mettre en commun des retours d’expérience et des propositions de mesures complémentaires.

Aujourd’hui, une meilleure sensibilisation du grand public et des élus sur cette thématique est visée afin de mettre en œuvre la rénovation énergétique à grande échelle, dans une optique de production qualitative.

Pour participer à cette concertation, rendez-vous sur la plateforme dédiée !