Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Transports, Routes
 

Point Noirs ferroviaires

Le bruit constitue la première nuisance ressentie par les Francilien(ne)s. Un programme de travaux de résorption des Points Noirs Bruit ferroviaires (PNBf) a été initié dès 2001 sur une trentaine de sites « pilotes », associant la Région Île-de-France, l’État et SNCF Réseau. La direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) est associée à cette démarche dans le cadre de la programmation pluriannuelle des travaux de résorption des PNBf d’Île-de-France, consistant à réaliser des écrans anti-bruit et/ou des travaux d’isolation de façades des habitations situées le long des voies bruyantes dépassant les seuils réglementaires. Des priorités tenant compte d’une part des moyens financiers consacrés au traitement des PNBf et, d’autre part, des caractéristiques du PNBf rencontré (nombre de logements exposés, situation des logements par rapport aux voies bruyantes, etc.) sont établies au sein de comités réunissant l’ensemble des acteurs concernés par cette politique régionale [services de l’État (DRIEA, Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer…), Région, SNCF Réseau, RATP, STIF, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, collectivités…], l’objectif étant d’optimiser le coût de traitement du bruit sur l’ensemble du réseau ferroviaire francilien.