Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports, Routes

Politique des transports en Île-de-France : bilan 2017

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 avril 2018 (modifié le 13 avril 2018)

La Direction régionale et interdépartementale de l’Équipement et de l’Aménagement a publié le bilan 2017 de la politique des transports d’Île-de-France.

En 2017, le bilan du Contrat de plan État-Région d’Île-de-France 2015-2020 (CPER) révèle une continuité d’accroissement de l’effort financier sur le volet des transports urbains. Le volet ferroviaire est pour sa part marqué par un certain nombre d’évolutions importantes. L’avancement fin 2017 de la mise en œuvre du volet mobilité multimodale met quant à lui en lumière la dynamique instaurée par la contractualisation entre l’État et la Région.
Cette poursuite concrétise la priorité donnée par l’État à l’amélioration des conditions de mobilité en Île-de-France.

La mobilisation de tous au service de la modernisation

Les services de l’État en région ont été fortement engagés, aux côtés de la Région Île-de-France et des collectivités membres d’Île-de-France Mobilités (ex-STIF), et avec les grands opérateurs de l’État (RATP/SNCF et Société du Grand Paris) pour poursuivre ou engager de nombreux projets d’amélioration des transports collectifs. Ils ont également été engagés sur l’entretien, l’exploitation et la modernisation du réseau routier national non concédé que l’État opère en direct.
Ces services de l’État se sont investis pour essayer d’améliorer les conditions d’approvisionnement, de fonctionnement et d’exportation de l’Île-de-France en matière de fret et de logistique. Ils se sont enfin engagés, aux côtés des collectivités et des opérateurs, publics et privés, pour une ville durable, favorisant les modes actifs de déplacement et une logistique utilisant les modes alternatifs à la route.

La dynamique de la modernisation des transports en Île-de-France a contribué à retrouver la confiance et à susciter de nombreux investissements publics (logements/immobiliers d’entreprise/etc…) sur le territoire de la Métropole du Grand Paris et bien au-delà.


Télécharger :