Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Contenu

Saint-Denis : l’État cède les terrains du Fort de l’Est pour accueillir des logements

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 mars 2017

Le 22 mars 2017 a eu lieu la signature entre Nicole Isnard, sous-préfète de Saint-Denis, et l’Immobilière 3F, en présence de Thierry Repentin, délégué interministériel à la mixité sociale dans l’habitat, et de Plaine Commune, de l’acte de vente de terrains de l’État dans le Fort de l’Est à Saint-Denis afin d’y construire des logements.

Le Fort de l’Est est un bien de 6,9 ha initialement propriété du Ministère de l’Intérieur et du Ministère de l’Environnement de l’Énergie et de la Mer, situé en limite de l’autoroute A1 et à proximité de quartiers prioritaires de la politique de la ville où intervient l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine), comme celui des 4000 à la Courneuve ou des Franc-Moisins à Saint-Denis.

Signature de la cession du Fort de l'Est de Saint-Denis | De gauche à droite : Nazir Safla, directeur de l'agence développement francielienne d'Immobilière 3F, Marie-Amélie Cornil, directrice générale de BâtiPlaine, Stéphane Peu, vice-président de Plaine Commune, président de Plaine Commune Habitat, président de BâtiPlaine, maire adjoint de Saint-Denis, Thierry Repentin, délégué interministériel à la mixité sociale dans l'habitat, Nicole Isnard, sous-préfète de l'arrondissement de Saint-Denis, Me Laurène Chapuis.

Le périmètre cédé, qui représente environ 3,14 hectares, accueillera un projet notamment porté par BatiPlaine et comprenant :

  • 349 logements dont
    • 247 logements locatifs sociaux
    • 38 logements en accession sociale à la propriété
    • et 64 logements en accession libre
  • ainsi qu’environ 450 m² de locaux d’activités
  • et 200 m² de locaux associatifs.

Cette programmation constitue la première phase d’un projet conçu à long terme visant à créer une vaste zone paysagée rendue à l’usage public.

Après instruction par les différents services de l’État de Seine-Saint-Denis, le prix de cession du terrain a bénéficié d’une décote de près de 65 %. Avec cette cession, l’État apporte une contribution importante à la collectivité dans son projet de renouvellement urbain dans un secteur emblématique de la politique de la ville. Ce projet répondra à la fois à la requalification urbaine du territoire, à la mise en valeur d’un patrimoine historique et à une offre de logements diversifiée.

Limite du secteur de projet sur le site du Fort de l'Est à Saint-Denis

Cette cession a pu aboutir dans des délais retreints grâce à un travail collaboratif efficace, notamment entre différents services de l’État :

  • la direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer
  • la direction générale des finances publiques (DGFIP) du ministère de l’Économie et des Finances
  • la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) du ministère de l’Intérieur
  • et la direction régionale et interdépartementale de l’habitat et du logement du ministère du Logement et de l’Habitat Durable.

Pied de page

Site mis à jour le 24 mai 2017
Plan du siteContactez-nousMentions légales | Authentification | Flux RSS