Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Aménagement, Urbanisme

Contenu

Signature du Contrat d’intérêt national (CIN) du Fort d’Aubervilliers : un pas important dans l’émergence d’un nouveau quartier du Grand Paris

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 janvier 2017 (modifié le 23 janvier 2017)

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable a signé le 12 janvier 2016 avec les représentants des collectivités concernées le 7e Contrat d’intérêt national (CIN) en Île-de-France depuis le lancement de ce nouvel outil de gouvernance par le Premier ministre en octobre 2015.

Le CIN du Fort d’Aubervilliers : un accélérateur de la transformation d’une friche urbaine

Le CIN d’Aubervilliers définit un cadre de partenariats pour développer et aménager le secteur du Fort d’Aubervilliers (40 hectares environ), situé tout proche de Paris, à cheval sur deux communes, Pantin et Aubervilliers, et deux intercommunalités, Plaine commune et Est Ensemble.

jpg - 136.5 ko
Évolution de la zone du fort d’Aubervillier de 1956 à 2004
© IGN

Ce CIN vise à l’accélération et à l’articulation de plusieurs projets urbains :

  • la mutation de la ZAC du Fort d’Aubervilliers afin de transformer l’ancien site militaire de 36 hectares en quartier ouvert avec la création de 1 800 logements familiaux dont 30 % de logements sociaux et très sociaux, et avec le développement d’activités et de commerces
  • la réhabilitation du quartier Émile Dubois-Maladrerie qui permettra une connexion avec le reste de la ville et l’implantation de commerces et services publics
  • l’arrivée des deux nouvelles gares de la ligne 15 du Grand Paris Express
  • la transformation de l’ex RN2 en boulevard urbain pour une plus grande sécurité et une amélioration du cadre de vie
  • la création d’un centre nautique
  • la réhabilitation du Théâtre de la commune, scène nationale.

Caractérisés par une excellence environnementale, ces projets vont participer à la revalorisation urbaine de ce secteur et à la construction de logements, à la réduction des nuisances et à la transition énergétique. Ils permettront également de combler le déficit en équipements et en services dans ce territoire.

Ce contrat est remarquable en ce qu’il réunit à la fois différentes échelles territoriales, de la commune à l’État qui ont réussi à construire un projet fédérateur au profit de tous, sur le territoire et ailleurs

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable

Pied de page

Site mis à jour le 23 février 2017
Plan du siteContactez-nousMentions légales | Authentification | Flux RSS