DRIEA Île-de-France

Étude globale Aménagement - Mobilité sur l’Est francilien

publié le 21 février 2020 (modifié le 19 juin 2020)

La Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) a publié l’étude globale relatif à l’aménagement et aux mobilités dans l’Est francilien.
Cette étude a pour objectif de connaître les conditions de mobilités actuelles et futures sur le territoire de l’Est francilien afin de déterminer un plan d’actions à mettre en œuvre.

Pour réaliser cette étude prospective, la DRIEA s’est appuyée sur une collaboration étroite des différents partenaires tels qu’Île-de-France Mobilités, EPA Marne, SANEF, RATP ainsi que les collectivités locales, qui ont été sollicités à de nombreuses reprises durant l’étude à travers des comités de suivi, des ateliers de travail et des comités des partenaires. Ainsi, les collectivités locales ont pu intervenir tout au long de l’étude.

L’étude a permis d’aborder différents points, notamment :

  • un diagnostic complet de la mobilité actuelle sur le territoire

En effet, sur ce territoire de l’Est francilien, la voiture individuelle est utilisée dans la majorité des déplacements, y compris pour des déplacements de courte distance. Cela implique une utilisation massive du réseau routier pour ces déplacements locaux qui participe aux dysfonctionnements (congestion…).
Les axes structurants les plus importants sont principalement situés à l’Ouest du territoire. À Marne-la-Vallée, l’A4 est le seul axe permettant de structurer les déplacements. Plus à l’est, ce sont les nationales voire certaines départementales qui structurent le réseau, certaines se retrouvant engorgées aux heures de pointe.
Le réseau routier et les offres de transport alternatives à l’automobile se développent, mais n’apparaissent à ce stade pas suffisants pour répondre intégralement aux enjeux de demain, marqués par une hausse des besoins de mobilité.

  • une analyse de scénarios tendanciels d’aménagements et de mobilité aux horizons 2025 et 2035

Le scénario tendanciel a pour objectif de fournir une vision des niveaux de trafic attendus et des conditions de circulation en 2025 et 2035. Ce scénario vise à en intégrer les projets dont la réalisation est quasi-certaine et ayant fait l’objet d’une annonce publique (élargissement de la RN104 à 3 voies jusqu’à la RN4, contournement Est Roissy, doublement pénétrante Ouest, élargissement du boulevard circulaire, Grand Paris Express…).

  • l’identification de leviers d’actions permettant d’améliorer la mobilité aux horizons identifiés

Des scénarios projets ont été coconstruits et modélisés pour identifier les actions qui permettront d’éviter le plus efficacement la dégradation des conditions de circulation sur l’Est francilien, sur une base de trois leviers d’actions.

  • une évaluation de l’effet de ces leviers d’actions sur la mobilité

Les modélisations des scénarios projet ont été analysées par le biais de trois éléments, à savoir une comparaison des temps de parcours, des niveaux de congestion ainsi que de trois indicateurs globaux (nombre de véhicules sur le réseau routier ; distance totale parcourue sur le réseau routier par ces véhicules ; linéaire de voirie congestionné).

À l’issue de l’évaluation prospective des conditions de circulation, la DRIEA et les différents partenaires ont pu identifier les actions et investigations complémentaires à mener sur les leviers « Maîtrise de la demande de déplacement » et « Optimisation de l’usage des infrastructures viaires et des transports en commun ». De nombreuses actions concrètes ont été proposées et leur synthèse a permis d’esquisser un schéma des actions à mener. A partir de ce schéma d’actions, une feuille de route rassemblant les actions qu’il est proposé d’engager pour faire suite à cette étude Est francilien, a été rédigée.

lire en ligne