Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports, Routes

Transport régulier de voyageurs en Île-de-France : l’enjeu des gares routières et autres emplacements d’arrêt pour assurer une desserte équilibrée du territoire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 mars 2018 (modifié le 21 mars 2018)

La DRIEA a réalisé, en partenariat avec Systra, une étude prospective sur les gares et autres aménagements de transports routiers en Île-de-France pour les services réguliers interurbains de transport de personnes.

Pour rappel, la loi n° 2015-990 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite « loi Macron », a été promulguée le 6 août 2015. Elle a notamment permis l’émergence des « Cars Macron », à savoir la libéralisation du transport routier de voyageurs pour les liaisons d’une distance supérieure à 100 kilomètres, sans condition de cabotage sur une ligne internationale comme c’était le cas jusque-là.

On observe depuis une croissance progressive du nombre de passagers et de l’offre proposée : Paris est le principal point de départ et d’arrivée, avec près des deux tiers des voyages effectués.
Il est donc apparu nécessaire, pour accompagner cette évolution, de faire un état des lieux des modalités de desserte des lignes desservant l’Île-de-France.


Télécharger :