Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, Urbanisme

Validation du projet de franchissement urbain à Pleyel

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 juin 2018 (modifié le 2 juillet 2018)

La réalisation du franchissement urbain Pleyel à Saint-Denis (93), à horizon 2024, a été définitivement actée le 25 juin, sous la présidence du Préfet de la Région Île-de-France, Préfet de Paris.

Un ouvrage magistral

Le franchissement urbain Pleyel est un ouvrage exceptionnel d’environ 188 millions d’euros qui franchira dans le sens Est-Ouest le faisceau ferré de la gare du Nord, l’un des plus larges du monde (280 m), au niveau du secteur Landy/Pleyel à Saint-Denis.
Le secteur est particulièrement stratégique, puisqu’il est situé entre le village olympique et paralympique d’un côté et le Stade de France et le Centre aquatique olympique de l’autre côté.

Le Franchissement urbain Pleyel assurera ainsi l’interconnexion entre la future gare Saint-Denis Pleyel du Grand Paris Express, où convergeront les 4 nouvelles lignes de métro et la gare du RER D située de l’autre côté des voies.
Il s’agit surtout d’une la liaison urbaine entre les deux « rives » de ce faisceau ferré.
Plus globalement, ce franchissement facilitera les échanges pour tout le Nord de la Métropole parisienne, notamment dans le cadre des Jeux olympiques et paralympiques 2024 (JOP 2024).

Cet ouvrage hors normes, conçu par l’agence Mimram, constituera un nouvel espace public au-dessus des voies ferrées, un véritable « lieu habité » emblématique qui reliera les voies publiques existantes et assurera le passage des véhicules individuels, des bus et des modes actifs (piétons, vélos, etc.) sur des voies dédiées.

Le franchissement urbain Pleyel sera réalisé en deux phases.
La première partie, permettant le passage des circulations douces et l’interconnexion entre les gares, sera praticable pour mars 2024, l’autre partie accessible aux véhicules sera réalisée immédiatement après les Jeux.
Il sera également accompagné d’un ensemble bâti, en surplomb des voies, réalisé dans le cadre du projet Les lumières Pleyel, lauréat de l’appel à projet Inventons la Métropole du Grand Paris.

Validation du projet par les nombreux partenaires

La validation définitive du projet, le 25 juin 2018 lors d’un comité de pilotage dédié, fait suite à une longue série d’échanges entre les partenaires du projet, notamment Plaine Commune, la ville de Saint-Denis, L’État et ses opérateurs (SNCF et SGP), la Métropole du Grand Paris, le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis et la Région Île-de-France. La DRIEA a joué un rôle essentiel dans l’aboutissement de ces négociations.

Les sujets techniques, de génie civil et ferroviaires, ont fait l’objet d’innovations spécifiques pour permettre l’optimisation des coûts, des procédures et des délais.
La complétude du tour de table financier a été assurée in extremis grâce aux derniers efforts fournis par les partenaires.

La participation de l’État s’est vue abondée de 20 millions d’euros, en plus des 30 millions initiaux ; la Métropole du Grand Paris s’est engagée pour 5 millions et la société du Grand Paris a consenti à une participation supplémentaire de l’ordre de 3 millions d’euros, au titre de l’intermodalité entre les gares.
Ces financements viennent compléter ceux préalablement décidés par les autres partenaires, notamment par Plaine Commune, le Conseil Départemental et la ville de Saint-Denis.

Un processus spécifique de travail doit maintenant être mis en place pour assurer la livraison de l’ouvrage dans les temps impartis, et notamment celle de la partie piétonne du franchissement pour les JOP 2024.