Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Brèves
 

La construction de logements en Île-de-France : Note de conjoncture au 2ème trimestre 2021

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 9 février 2022 (modifié le 21 mars 2022)

La DRIEAT a publié la note de conjoncture de la construction de logement au 2ème trimestre 2021,
qui marque une reprise des autorisations et des mises en chantier, tout en étant en deçà des valeurs historiquement hautes de 2019.

En France, le nombre de logements autorisés au deuxième trimestre 2021 (112 600 autorisations) a augmenté de 67 % par rapport au deuxième trimestre 2020 (67 300 autorisations), proche des résultats du deuxième trimestre 2019 avec 110 700 autorisations. Sur ce même trimestre, les logements autorisés augmentent aussi en Île-de-France avec 16 100 autorisations (contre 9 800 autorisations au deuxième trimestre 2020), soit une augmentation de 65 %. Cependant, malgré une croissance équivalente au niveau national, la région ne retrouve pas ses niveaux du deuxième trimestre 2019 (20 500 autorisations).

Le poids de la région en nombre d’autorisations se maintient par rapport au trimestre précédent

La part de l’Île-de-France sur les données de la construction nationale est stable entre le premier et le deuxième trimestre 2021, avec 14 % des autorisations nationales.En données cumulées sur 12 mois (juillet 2020 à fin juin 2021), le poids de la région baisse depuis 2018 après avoir atteint son plus haut niveau historique avec 20 % des autorisations nationales à fin juin 2018 (contre 19 % en juin 2019, 17 % en juin 2020 et 16 % en juin 2021) (Graphique 1).Au cours des 12 derniers mois (juillet 2020 à fin juin 2021), le nombre d’autorisation de logements individuels purs et groupés (cf lexique) augmentent respectivement de 18 % et de 14 %, tandis que les autorisations de logements collectifs et résidentiels (représentant 85 % des autorisations totales) déclinent très légèrement de 1 %. In fine, la région enregistre une évolution positive du total des autorisations de logements avec + 16 %, par rapport au cumul des 12 mois précédents.