Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Bâtiments, Construction

La performance énergétique des bureaux en Île-de-France - Rapport 2021, les bureaux neufs et restructurés

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 17 février 2022 (modifié le 18 février 2022)

Afin de répondre aux enjeux et défis climatiques de réduction des consommations énergétiques rappelés dans la loi transition énergétique pour la croissance verte et déclinés dans le Schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie (SRCAE) Île-de-France ; il semble opportun de saisir tous les secteurs bâtis sur lesquels agir. Dans le cas des bureaux franciliens, ils représentent 45% de la consommation énergétique du secteur tertiaire avec 54,9 millions de m² dont 37,7 millions de m² pour le parc en location.

Dans ce contexte, la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement, de l’aménagement et des transports (DRIEAT) Île-de-France a souhaité, à travers une enquête statistique, améliorer sa connaissance sur les bâtiments tertiaires de plus de 1 000 m² livrés depuis 2014 en Île-de–France au travers de deux approches :

  • la quantification et la qualification des travaux de performance énergétique des bâtiments de bureaux ayant fait l’objet d’une opération de restructuration depuis 2014 ;
  • l’évaluation qualitative du niveau de performance énergétique des constructions neuves de bureaux en comparaison à la réglementation thermique actuelle, et sur l’anticipation éventuelle de la future réglementation environnementale 2020.

©DRIEAT

En effet, cette étude présente les résultats des enquêtes menées sur le parc de bureaux franciliens mis en location, construits ou restructurés entre 2014 et 2019. Il dresse un état des lieux des performances énergétiques des bureaux mis en location et des travaux effectués lors des restructurations. Un premier état des lieux permet de dresser et d’indiquer la marge de progrès pour atteindre les objectifs fixés par le dispositif éco-énergie tertiaire.

Il est couramment admis dans le secteur de l’immobilier de bureau que les immeubles soient « restructurés » tous les 10 à 15 ans. Cette enquête a notamment permis de qualifier cette notion de restructuration et d’en approfondir l’aspect performance énergétique. L’enquête remet notamment en perspective les idées reçues sur la bonne performance énergétique du parc de bureaux restructurés.

Pour en savoir plus, consultez :
• le rapport performance énergetique des bureaux_DRIEAT (format pdf - 2.1 Mo - 18/02/2022)
• la plaquette performance énergetique bureaux_DRIEAT (format pdf - 314.7 ko - 18/02/2022)